• Choquant : en plein scandale sur la vaccination obligatoire, le Premier Ministre se rend secrètement chez Sanofi

      Pétition sur: https://petitions.santenatureinnovation.com/macron-vaccination-de-force/?utm_source=NEO&utm_campaign=sanofi

    Il y a 3 jours, le Premier Ministre a été surpris en train de prendre ses ordres chez Serge Weinberg, le patron de Sanofi, le géant de la pharmacie et des vaccins.

    Oui vous avez bien lu ! Le même Weinberg qui a fait la carrière et la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron !

    Celui qui a placé Macron en 2007 avec ses amis oligarques pour qu’il dirige un jour le pays en leur nom… Et ce jour, c’est maintenant !

    Une rencontre qui devait rester secrète

    Cette visite ne figurait pas sur l’agenda officiel d’Edouard Philippe. Aucun journaliste n’était convié. Mais grâce à mes contacts… je suis en mesure de vous révéler cette photo scandaleuse :
    Le toutou de Macron a donc rassuré les amis du Président. Il sera bien obéissant. Il mettra en œuvre leur business lucratif des vaccins.

    Il continue d’organiser la pénurie du seul vaccin obligatoire DTP à 5€ – contrairement à la décision du Conseil d’Etat. Ce qui ne laisse pour les parents que le vaccin Infanrix Hexa à 70€ ! 14 fois plus cher !

    Voire plus s’il s’agit du Gardasil dont les 3 injections vont coûter plus de 500 € par fille vaccinée !!!

    Et d’où vient l’argent ? Cet argent qui manque cruellement aux retraités assommés par la CSG, et aux jeunes qui ont vu les APL baisser… ?

    Président de la République, Premier Ministre, Ministre de la Santé : tous vendus à Big Pharma !

    On savait que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a travaillé pour les labos. On savait qu’elle n’est là que pour leur servir la soupe… cuisinée avec les impôts des Français modestes. Les preuves abondent. Elle ne s’en cache plus du tout.

    Plus Macron qui avait mis les cartes sur table pendant la campagne présidentielle. Il promettait publiquement de renforcer l’industrie pharmaceutique… comme si ça ne suffisait pas !

    Maintenant c’est aussi clair pour le Premier Ministre. Sans dialogue, sans concertation, sans même l’avoir dit pendant la campagne des législatives, il terrorise des millions de Français avec les onze vaccins obligatoires à la rentrée.

    Mais l’insurrection couve… et la popularité de Macron s’effondre

    On ne se laissera pas faire.

    La révolte gronde : nous rassemblons à l’heure actuelle presque 400.000 signatures dans notre pétition contre la République des Vaccins…

    Conséquence logique : la popularité du président à peine élu s’effondre comme jamais vu sous la Cinquième République !

    Une dérive répressive sous couvert de santé publique

    Leur mépris est sans limite.

    Ce Premier Ministre se précipite pour baiser la main du patron de Sanofi – le plus gros producteur de vaccins ! Il devrait rassurer les familles, renouer le dialogue. Ces gens ont été élus pour rebâtir la confiance détruite sous Hollande et Valls…

    Tous les experts sont d’accord : aucun élément scientifique ne plaide en faveur d’une efficacité de l’obligation vaccinale.

    Les citoyens ont appris ces dernières années à prendre leur santé en main, en partenariat avec leurs médecins.

     Le temps est fini où les Français subissaient les diktats des autorités. On n’est plus au XIXème siècle.

    BCG facultatif, pas de recrudescence des tuberculoses

    D’autres pays européens comparables à la France ont des taux de couverture vaccinale équivalents ou supérieurs, alors qu’ils n’obligent pas à vacciner.

    La levée totale de l’obligation ne semble pas comporter de risque particulier.

    Il existe un précédent encourageant en France avec le vaccin contre la tuberculose, le BCG, rendu facultatif en 2007. Ce changement ne s’est pas accompagné d’une recrudescence des tuberculoses graves chez les enfants…

    De puissants intérêts financiers travaillent dans l’ombre

    Mais les intérêts financiers et industriels ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont organisé l’arrivée de Macron au pouvoir.

    À peine élu, Macron leur renvoie l’ascenseur – avec de juteux profits en perspective !

    C’est donc le moment de reprendre le combat contre la République des Vaccins que Macron veut instaurer. Je porterai votre voix aux plus hautes autorités si vous signez la grande pétition contre la République des Vaccins.

     
    Vitry-sur-Seine, le 20 juillet 2017 : le Premier Ministre Edouard Philippe écoute les instructions de Serge Weinberg, président du labo géant Sanofi

      Le toutou de Macron a donc rassuré les amis du Président. Il sera bien obéissant. Il mettra en œuvre leur business lucratif des vaccins.

       Il continue d’organiser la pénurie du seul vaccin obligatoire DTP à 5€ – contrairement à la décision du Conseil d’Etat. Ce qui ne laisse pour les parents que le vaccin Infanrix Hexa à 70€ ! 14 fois plus cher !

       Voire plus s’il s’agit du Gardasil dont les 3 injections vont coûter plus de 500 € par fille vaccinée !!!

       Et d’où vient l’argent ? Cet argent qui manque cruellement aux retraités assommés par la CSG, et aux jeunes qui ont vu les APL baisser… ?
     
     
    Président de la République, Premier Ministre, Ministre de la Santé : tous vendus à Big Pharma !   On savait que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a travaillé pour les labos. On savait qu’elle n’est là que pour leur servir la soupe… cuisinée avec les impôts des Français modestes. Les preuves abondent. Elle ne s’en cache plus du tout.

    Plus Macron qui avait mis les cartes sur table pendant la campagne présidentielle. Il promettait publiquement de renforcer l’industrie pharmaceutique… comme si ça ne suffisait pas !

    Maintenant c’est aussi clair pour le Premier Ministre. Sans dialogue, sans concertation, sans même l’avoir dit pendant la campagne des législatives, il terrorise des millions de Français avec les onze vaccins obligatoires à la rentrée.

    Mais l’insurrection couve… et la popularité de Macron s’effondre

    On ne se laissera pas faire.

    La révolte gronde : nous rassemblons à l’heure actuelle presque 400.000 signatures dans notre pétition contre la République des Vaccins…

    Conséquence logique : la popularité du président à peine élu s’effondre comme jamais vu sous la Cinquième République !

    Une dérive répressive sous couvert de santé publique

    Leur mépris est sans limite.

    Ce Premier Ministre se précipite pour baiser la main du patron de Sanofi – le plus gros producteur de vaccins ! Il devrait rassurer les familles, renouer le dialogue. Ces gens ont été élus pour rebâtir la confiance détruite sous Hollande et Valls…

    Tous les experts sont d’accord : aucun élément scientifique ne plaide en faveur d’une efficacité de l’obligation vaccinale.

    Les citoyens ont appris ces dernières années à prendre leur santé en main, en partenariat avec leurs médecins.

    Le temps est fini où les Français subissaient les diktats des autorités. On n’est plus au XIXème siècle.

    BCG facultatif, pas de recrudescence des tuberculoses

    D’autres pays européens comparables à la France ont des taux de couverture vaccinale équivalents ou supérieurs, alors qu’ils n’obligent pas à vacciner.

    La levée totale de l’obligation ne semble pas comporter de risque particulier.

    Il existe un précédent encourageant en France avec le vaccin contre la tuberculose, le BCG, rendu facultatif en 2007. Ce changement ne s’est pas accompagné d’une recrudescence des tuberculoses graves chez les enfants…

    De puissants intérêts financiers travaillent dans l’ombre

    Mais les intérêts financiers et industriels ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont organisé l’arrivée de Macron au pouvoir.

    À peine élu, Macron leur renvoie l’ascenseur – avec de juteux profits en perspective !

    C’est donc le moment de reprendre le combat contre la République des Vaccins que Macron veut instaurer. Je porterai votre voix aux plus hautes autorités si vous signez la grande pétition contre la République des Vaccins.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :