• 200 alertes santé environnement... (Dr Pierre SOUVET)

    2016    301 p.   19 €

     Cardiologue, président de l’association « Santé Environnement France » et élu « Médecin de l’année » en 2008 le docteur Pierre Souvet est aussi conseiller régional de Provence Alpes Côte d’Azur et ancien membre du groupe EELV. Son livre « 200 alertes santé environnement »est un abécédaire, qui fait découvrir la définition de 200 maux en lien avec la santé et l’environnement ainsi que les réels risques causés par de nombreuses substances toxiques qui nous entourent au quotidien comme les parabènes ou autres bisphénols. Le docteur Pierre Souvet, nous explique comment les éviter ou les diminuer. Les thèmes variant du changement climatique aux perturbateurs endocriniens, et la préface est écrite par Nicolas Hulot.

      Cardiologue, le Dr Pierre Souvet a co-fondé en 2007 l'Association Santé Environnement Provence, dont il est président et qui compte aujourd'hui plus de 2500 professionnels de santé en France.

       Pierre Souvet : président de l'ASEF élu médecin de l'année par la revue Impact médecine - Décembre 2008

      Président de l'Association Santé Environnement France, le Dr Pierre Souvet, cardiologue, se bat depuis 2006 pour faire connaître l'impact de la pollution environnementale sur la santé. 

    Son engagement vient d'être couronné par nos lecteurs. 
    Extrait de l'article : 

    « Je suis content. c'est une reconnaissance des confrères pour notre démarche et un encouragement à continuer nos actions ». L’homme au fort accent du Sud jubile : il vient d’être élu médecin de l’année par les lecteurs d’impact médecine. A 52 ans, le docteur Pierre Souvait est une figure médiatique. Émissions de télévision, radios locales, articles de presse, forums de discussions sur la Toile… Malgré un emploi du temps médical chargé, ce cardiologue de Vitrolles est toujours disponible pour les journalistes. Ce matin-là, il vient d’achever une émission sur France 5. A chaque occasion il délivre le même message. « En vingt-cinq ans, le nombre de cancers a doublé. Les allergies ont elles aussi été multipliées par deux en seulement dix ans et les maladies cardio-vasculaires ont largement augmenté ainsi que les troubles de la fécondité. La relation entre cette explosion des maladies et l’environnement est maintenant une évidence. Mais le lien santé environnement est insuffisamment pris en compte en France ». 

    Ce natif d’Avignon, devenu médecin pour être « utile », travaille à quelques encablures de l’étang de Berre. « Chaque jour, en voyant la pollution atmosphérique, je me demandais pourquoi personne ne faisait rien », confie-t-il. 
    C’est après avoir vu le film d’Al Gore que ce petit-fils de marchand de vélos a pris les choses en mains. En tandem avec un chirurgien orthopédiste pédiatre d’Aix, il a créé en décembre 2006 l’association Santé Environnement Provence (ASEP), devenue aujourd’hui l’association Santé Environnement France (ASEF) (1). En deux ans il a réussi à fédérer plus de 1000 professionnels de santé. PCB, amiante, ondes électromagnétiques, incinérateurs, antennes-relais ou téléphone portable… Il aborde chacun de ces sujets avec la rigueur scientifique qui le caractérise. « Le rapport Bio-initiative agréé par l’agence européenne de l’environnement a mis en garde contre l’usage du téléphone portable. 
    Pourquoi attendre pour donner des bons conseils d’utilisation ? » Il n’est pas pour autant question de supprimer les téléphones portables. « N’allons pas revenir au tam-tam, je me base sur des études scientifiques pour comprendre les risques et promouvoir la prévention. Il s’agit d’utiliser le progrès en toute intelligence. » 
    Autre coup d’éclat du docteur Souvet and Co : les PCB. « Nous avons constaté que les poissons étaient contaminés, la pêche interdite : et l’homme alors ? ». C’est lui qui a fait venir, avec son complice le Dr Patrice Halimi, les riverains du Rhône pour connaître leur contamination au PCB. Une première étude d’imprégnation au PCB de ses habitants a été lancée avec l’association WWF. Avec des résultats concluants, poussant ainsi le gouvernement a commander une étude de plus grande envergure. « Même si notre échantillon est limité, justifie-t-il, nous avons fait notre travail d’alerte. c’est aux pouvoirs publics de prendre le relais fermement et rapidement. » 
    (…) 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :