• Alzheimer soins "efficaces"

    Pourquoi ne vous parle-t-on pas des remèdes naturels qui marchent ?

    Certes, les alternatives naturelles classiques ne font pas de miracles.

    Mais elles sont mille fois préférables aux médicaments bientôt déremboursés !

    Prenez le cas de cette plante chinoise, l’huperzine A (Huperzia serrata), qui fait l’objet depuis quelques années de recherches scientifiques intensives en Chine.

    Aujourd’hui, la conclusion des scientifiques chinois est formelle : l’Huperzine A permet une meilleure autonomie des malades d’Alzheimer et améliore leur mémoire [4], avec moins d’effets secondaires que les médicaments actuels.

    Une autre alternative intéressante est le ginkgo biloba. On sait depuis des années que cet arbre extraordinaire a la capacité de booster la mémoire (c’est d’ailleurs l’un des remèdes naturels le plus utilisés en Allemagne).

    Aujourd’hui, il est prouvé scientifiquement que le ginkgo a des effets positifs contre Alzheimer [5], sans le moindre effet toxique connu (il faut simplement faire attention en cas de problème de coagulation, car le ginkgo a pour effet de fluidifier le sang).

    Ne serait-il donc pas préférable de prescrire cette plante inoffensive plutôt que le médicament dangereux ?

    Et que dire de la vitamine E ?

    La vitamine qui ralentit (un peu) la maladie

    Dans une étude portant sur 561 patients atteints d’une forme modérée d’Alzheimer [6], le groupe qui a reçu le médicament Mémantine n’a connu aucune amélioration.

    Mais le groupe qui a reçu chaque jour 2 000 unités de vitamine E (alpha-tocopherol), lui, a bénéficié d’un ralentissement de la maladie de 20 %.

    C’est un gain modeste mais pas négligeable pour les malades : cela représente environ 6 mois supplémentaire d’autonomie, sur une période de deux ans et demi.

     La vitamine E est d’autant plus recommandable que ses (légers) bienfaits contre Alzheimer ont été prouvés par de nombreuses études. [7]

    Et il n’y a pas que les plantes et les vitamines : certaines épices aussi sont hyper prometteuses !

    L’épice multi-usage pour les malades d’Alzheimer 

    Dès 2010, un essai clinique a prouvé que le safran améliorait les capacités cognitives et l’autonomie de malades touchés par Alzheimer, avec très peu d’effets secondaires. [8] [9]

    Le safran est d’autant plus intéressant qu’il a un autre bénéfice inattendu : il vous redonne le moral !
     
    Dans des essais cliniques contrôlés, le safran a fait mieux que l’Imipramine [10] et le Prozac [11], deux anti-dépresseurs « de référence ».

    Or il n’est pas rare que les malades d’Alzheimer souffrent également de dépression.

    Dans ce cas, on leur prescrit généralement des anti-dépresseurs, des médicaments qui viennent s’ajouter aux autres, avec tous les risques d’interactions dangereuses que vous pouvez imaginer…

    Le safran paraît donc être un remède de premier choix : naturel, légèrement efficace contre Alzheimer ET les dépressions associées !

    Et il existe encore beaucoup d’autres méthodes naturelles porteuses d’espoir pour les malades d’Alzheimer.

    Et tant de remèdes naturels à explorer ! 

    Dans cette lettre, je n’ai parlé que des remèdes dont l’efficacité a été testée scientifiquement, contre les médicaments existants, pour vous montrer à quel point il est scandaleux de continuer à autoriser la prescription de ces médicaments dangereux.

    Mais si vous avez Alzheimer, il y a des stratégies encore plus intéressantes à essayer.

    Je ne peux pas entrer ici dans le détail (j’y reviendrai), mais voici déjà quelques conseils de base qui ont fait leurs preuves [12] :

      • Pour ralentir la progression de la maladie, soignez votre alimentation : réduisez les sucres au maximum, évitez totalement les produits industriels, privilégiez l’huile d’olive et les aliments riches en omégas-3 ;
      • Essayez de supprimer le gluten et la caséine, ce sont des aliments pro-inflammatoires qui peuvent accélérer la maladie ;
      • Si vous aimez le café ou le thé vert, ne vous en privez surtout pas ; même chose pour le vin rouge, riche en resvératrol (un verre à chaque repas) ;
      • Gorgez-vous de myrtilles (bio), ces puissants antioxydants dont les effets positifs sur les démences séniles viennent d’être prouvés scientifiquement ;
      • Essayez deux épices, une anti-inflammatoire (curcumine) et l’autre anti-diabète (cannelle de Ceylan) dont les effets sur Alzheimer sont plus que prometteurs ;
      • Assurez-vous que vous n’avez pas la moindre carence en vitamines B, D, E, en zinc et en magnésium ;
      • Faites au moins 30 minutes d’activité physique par jour ;
      • Évitez à tout prix ces médicaments qui causent Alzheimer : la famille des anti-acides, anticholinergiques, statines et benzodiazépines ; [13] 
    • Soignez votre stress et votre sommeil (c’est le moment ou jamais de vous mettre au yoga !).

    Au total, retenez bien :

      • Que vous ne devez JAMAIS prendre de médicaments chimiques contre Alzheimer...
    • Et qu’il vaut bien mieux faire appel à des alternatives naturelles, plus efficaces et sans effet secondaire.

    Et surtout, sachez qu’il existe aujourd’hui des protocoles naturels complets, un peu plus contraignants mais capables d’inverser le cours de la maladie !
     
    Je suis en train d’examiner minutieusement tout cela, je vous en reparlerai très bientôt.

    D’ici là, bonne santé !

    Xavier Bazin


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :