• Autisme: j'accuse! (Hugo HORIOT)

      (Hugo HORIOT)

    2018     137 p.    17 €

      Hugo Horiot est devenu, en quelques années, le porteparole de ses pairs autistes. La rage au cœur, il l’affirme : non, les personnes autistes ne sont pas déficientes. Elles ne doivent plus être exclues par une société normative qui se refuse à les entendre.

       Sait-on que, dans la Silicon Valley, les start-up comptent nombre d’ingénieurs autistes ? Que des entreprises comme Microsoft recherchent leurs compétences hors normes ? Que l’armée israélienne soumet à leur puissance de décryptage des photos aériennes ? Qu’en Suède, leur scolarisation est un droit civique ? Qu’avec leur atypisme, les personnes autistes sauront manier, mieux que quiconque, l’intelligence artificielle ?

       Il demande aussi que les budgets alloués à la prise en charge de l'autisme soient versés non pas au secteur médico-social ou médical mais à celui de l'éducation. "L'autisme n'est pas une maladie, la maladie c'est la névrose de la normalité" explique-t-il sur le plateau du Magazine de la Santé dont il était l'invité le 2 avril 2018 pour la sortie de son livre intitulé "Autisme : j'accuse !" (Ed. L'Iconoclaste). Hugo Horiot était l'invité du Magazine de la santé ce lundi 2 avril 2018. Retrouvez l'intégralité de son interview en vidéo.
       Ce vibrant manifeste, traversé d’un vent d’orage, nous dévoile une autre intelligence, méconnue, un autre langage. Il bouleverse notre regard et nous convainc qu’un autre monde est possible.

      Hugo Horiot est écrivain, comédien, réalisateur et militant pour la dignité des personnes avec autisme. Il est né en 1982 à Dijon et vit actuellement à Paris.

      -------

    « Autisme : j’accuse » de Hugo Horiot

    Livre très intéressant où l’auteur parle des autistes comme des intelligences neuro divergentes ; divergentes face à la normalité ou le « normalisme » de notre société, « névrose de normalisation ».

    En fait, il parle des autistes Asperger, dit de haut niveau, ou encore de types haut potentiels, dont apparemment il fait partie, comme votre rédacteur. Ces intelligences particulières que nous voyons se développer depuis quelques décennies.

    Elles sont le phare de l’évolution de notre société, l’anti-normalité Google, Face de Bouc.

    Elles sont aussi une réaction d’un organisme évolué face à un obstacle afin de le dépasser.

    Enfermé dans une structure limitante, je développe d’autres dons et c’est excellent.

    Mais attention ce livre est dangereux dans la confusion et les erreurs fondamentales qu’il contient.

    1° un autiste Asperger ne s’apparente pas, mais absolument pas, à une intelligence artificielle. Ce serait se fourvoyer gravement. Pire, se prostituer. C’est exactement le contraire.

    2° en dehors des autistes Asperger comme Steve Jobs, Steven Spielberg ou Rain Man, 

    il y a les autistes par millions qui, eux, sont profondément handicapés dans leur capacité relationnelle. Leur cerveau est intoxiqué par tous les chimiques modernes. Ils ont, certes, tenté de dépasser ces entraves en développant des capacités autres, mais c’est une solution désespérée d’adaptation. Nous n’allons pas quand même vanter les mutilations parce qu’elles permettent de développer d’autres dons.

    Nous n’allons pas valider l’intoxication parce que cela évoque les intelligences divergentes. Ce serait criminel et totalement inconscient. Pauvre de nous si nous faisions cela.

    Je vous renvoie au DVD du congrès « Sortir de l’autisme » de janvier 2016.

    http://editions.lessymboles.com/produit/dvd-congres-sortir-de-lautisme


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :