• Cancer (Dr Laurent SCHWARTZ )

    Cancer (Dr Laurent

                                                                2016     128 p.    9,90 € 

    Osons sortir du cadre !
       Le nombre de cancers augmente, et malgré les progrès de la médecine la mortalité n'a quasiment pas baissé depuis 1960, surtout pour les tumeurs du pancréas, du poumon, du foie, du cerveau.
       Et si, au lieu de chercher uniquement à détruire les cellules cancéreuses avec des traitements agressifs, on les rendait aussi à nouveau fonctionnelles ? Cette approche peut améliorer l'efficacité des chimiothérapies et la survie des malades.
       C'est la conviction du Dr Laurent Schwartz, partagée par de nombreux scientifiques dans le monde. Ce brillant médecin et chercheur en cancérologie a passé sa carrière à rassembler les preuves que les mécanismes qui amènent les cellules à se multiplier de manière anarchique sont essentiellement liés à un problème de combustion du sucre .
      Dans cet ouvrage écrit pour les patients et les soignants, il propose de normaliser le métabolisme des cellules cancéreuses par une association de médicaments et compléments alimentaires non toxiques et peu onéreux, voire un régime pauvre en glucides.  
       Ce traitement métabolique a déjà bénéficié à de nombreux patients.
    « Le cancer est juste une maladie. Une sale maladie, mais une maladie plus simple qu'on ne croit. La guérison est à portée de main. »

       Laurent Schwartz est médecin. Il est cancérologue de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) et a été détaché plus de vingt ans à l'École Polytechnique. Entouré d'une équipe de chercheurs, il travaille pour le bien des malades au développement de traitements novateurs et non toxiques du cancer.

    (....  Soigner le cancer grâce à l’effet Warburg

    L’effet Warburg, du nom du prix Nobel de médecine Otto Warburg (1931) est un phénomène bien connu des médecins.

    C’est le fait que les cellules cancéreuses fermentent pour produire de l’énergie.

    Le fonctionnement normal des cellules saines est de brûler le glucose avec de l’oxygène. Mais les cellules cancéreuses font fermenter le glucose, ce qui était le mode de fonctionnement de la vie primitive, il y a 3,5 milliards d’années.

    L’avantage de la fermentation est qu’elle est possible sans oxygène. L’inconvénient est que la fermentation produit peu d’énergie, par unité de carburant consommée.

     Les cellules cancéreuses sont donc très gourmandes en glucose, ce qui permet de les repérer. C’est ce qu’on appelle l’effet Warburg.

    Affamer le cancer en le privant de sucre

    L’effet Warburg est utilisé pour repérer les tumeurs, avec la technologie du « PET-scan ». On injecte au patient du glucose radioactif et l’on observe les endroits où celui-ci va se concentrer : c’est là que se trouve le cancer.

    D’où l’idée d’affamer le cancer en cessant de manger du sucre, ou tout produit se transformant en sucre.

    Le Dr Laurent Schwartz recommande un régime « cétogène », c’est-à-dire constitué de produits gras et de quelques protéines, mais très peu de glucides (sucres).

    « Le régime cétogène se révèle une solution thérapeutique sérieuse et encourageante », estime-t-il [1].

    Mais cela n’a rien de révolutionnaire. La grande nouveauté vient maintenant…

    Lutter contre l’acidité provoquée par la tumeur

    Le Dr Laurent Schwartz a aussi observé que la fermentation provoque une acidification des tissus autour de la tumeur.

    Il explique que cette acidification permet aux cellules cancéreuses de mieux « lacérer » les tissus environnants, pour les envahir.

    En revanche, pour acidifier son environnement, la tumeur, elle, doit perdre son acidité et devenir basique.

    C’est d’ailleurs le fait d’être basiques qui permet aux cellules tumorales (cancéreuses) de se multiplier si rapidement.

    Cette constatation toute simple est à l’origine d’une idée toute simple elle aussi, mais qui pourrait être la clé pour vaincre le cancer : diminuer l’acidité autour de la tumeur pour bloquer la multiplication des cellules cancéreuses.......

    La guérison à portée de la main

    La conclusion du Dr Laurent Schwartz est que nous sommes en train de faire une erreur monumentale en allant vers des traitements toujours plus compliqués et coûteux du cancer (plus de 100 000 euros par cycle de traitement).

    Ses décennies d’études l’ont convaincu au contraire que le cancer est une maladie simple.

    Ce sont les cellules qui fonctionnent mal, et il existe des mesures simples et peu coûteuses, ainsi que des médicaments courants et non toxiques qui permettent de faire beaucoup pour les malades.

    Il pense donc que « nous pouvons proposer aux malades de nouvelles avancées thérapeutiques, dont l’efficacité pourrait être supérieure à celle de la chimiothérapie tout en entraînant bien moins d’effets secondaires. [3] »

    Ses pistes de traitement sont d’autant plus intéressantes qu’il estime qu’elles permettraient également de soigner l’Alzheimer et Parkinson.

    Il s’agit donc d’une possible révolution médicale qui est en train de se produire sous nos yeux. ..... )

     Sources :

    [1] Page 97

    [2] Page 90

    [3] Pages 107-108     

      Santé Nature Innovation

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :