• Demain (film)

    Demain (film)

        Date de sortie 2 décembre 2015 (1h58min) 
        Réalisé par Cyril Dion, Mélanie Laurent
        Avec acteurs inconnus
        Genre Documentaire
         Nationalité Français

      Alors que l’humanité est menacée par l’effondrement des écosystèmes, Cyril, Mélanie, Alexandre, Laurent, Raphäel et Antoine, tous trentenaires, partent explorer le monde en quête de solutions capables de sauver leurs enfants et, à travers eux, la nouvelle génération. A partir des expériences les plus abouties dans tous les domaines (agriculture, énergie, habitat, économie, éducation, démocratie...), ils vont tenter de reconstituer le puzzle qui permettra de construire une autre histoire de l’avenir.

       Cyril Dion - auteur et réalisateur

    Après une très courte carrière de comédien, Cyril devient coordinateur de projets pour la Fondation Hommes de Parole. Il participe à monter le congrès israélo-palestinen de Caux en 2003 puis le 1er et 2ème Congrès Mondial des Imams et Rabbins pour la Paix à Bruxelles et à Séville en 2005 et 2006.

    En 2007 il créé avec Pierre Rabhi et quelques amis, le mouvement Colibris qu’il dirigera jusqu’en juillet 2013. Il en est aujourd’hui porte-parole et membre du cercle de pilotage. Entre temps il co-fonde le magazine Kaizen et la collection Domaine du Possible chez Actes Sud. En 2010 il co-produit avec Colibris « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau. Il a publié en 2014 un recueil de poèmes “Assis sur le fil” aux éditions de la Table Ronde. 

    Mélanie laurent - réalisatrice

    Actrice depuis l’âge de 14 ans, Mélanie a participé à près de 40 films parmi lequel « Inglorious Bastards » de Quentin Tarantino, « Je vais bien ne t’en fais pas » de Philippe Lioret (pour lequel elle a reçu le César du meilleur espoir), « Le Concert » de Radu Mihaileanu, « La rafle » de Roselyn Bosch, « Night train to Lisbon » de Billie August, « Beginners » de Mike Mills.
    Elle a réalisé 4 films, deux courts-métrages et deux long métrages pour le cinéma . Son second, « Respire », adapté du roman d'Anne-Sophie Brasme, est sorti en octobre 2014 et a été présenté à la Semaine de la Critique cannes 2014. Elle prépare actuellement “plonger” adapté du roman éponyme de Christophe Ono-dit-bio.

    https://www.colibris-lemouvement.org/comprendre/demain-le-film

     Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ?

     

     

    r dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter.

    Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie

    l’économie,la démocratie et l’éducation.

    En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, on  commence à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain !

    Parmis les personnes rencontrées au gré du voyage : Vandana Shiva, Pierre Rabhi, Charles et Perrine Hervé-Gruyer (Ferme du Bec Hellouin), Olivier de Schutter, Jeremy Rifkin, Thierry Salomon (Négawatt), Rob Hopkins, Emmanuel Druon (Pocheco), Bernard Lietaer, le mouvement d’agriculture urbaine de Détroit (USA), les mouvement des Incroyables comestibles à Todmorden (Angleterre), les habitants et élus de Copenhague, Hervé Dubois, porte- parole de la Banque WIR à Bâle (Suisse).
        

    CLIMAT - Mélanie Laurent a du nez. Elle a compris qu’en matière de réchauffement climatique, le temps n’était plus aux scénarios catastrophe, mais à la recherche de solutions viables. Son film documentaire, Demain, co-réalisé avec Cyril Dion, ancien fondateur avec le philosophe Pierre Rabhi du mouvement Colibris, fourmille d’initiatives en matière d’agriculture, d’énergie, d’économie, de démocratie et d’éducation qui laissent à croire que le cours des choses est modifiable. On est loin de l'égérie du climat que l'actrice avait incarnée en 2012 lors d'un voyage aux Philippines avec François Hollande et Marion Cotillard.


    Annonce
     
     
     
     
     

    Demain sort en salles le 2 décembre, après avoir fait appel aux internautes pour en financer une partie. Il sera également projeté sur le site de la COP21 devant une centaine de décideurs. C’est LE manuel pour tous ceux qui ne comprennent rien au changement climatique ou qui se sentent impuissants face à l'ampleur de la lutte. Son raisonnement suit une logique qui n’est pas nouvelle mais il a le mérite de poser les choses clairement: puisqu’il est nécessaire de modifier notre manière de produire de la nourriture, il faut aussi se pencher sur l’énergie consommée pour la produire, et sur le modèle économique qui nous pousse à produire cette énergie, puis sur le système politique qui favorise ce modèle et enfin sur l’éducation, qui fait de nous des citoyens informés.

    Deux heures de voyage avec des femmes et des hommes qui sont allés au bout de leurs idées

    En France, le couple de paysans Charles et Perrine Hervé-Gruyer pratique la permaculture. Partant du principe qu’une plante ne peut vivre seule, il mélange les plantations. Les résultats sont étonnants: sur une parcelle de 1000 m2 travaillée à la main, sans aucun produit annexe, ils ont dégagé un chiffre d’affaires de 54.000 euros sur 1 an pour 1600 heures de travail. Soit l’équivalent d’une surface plus grande exploitée industriellement.

    normandie

    Demain vient compléter le travail de la journaliste Marie-Monique Robin dans Les Moissons du futur qui démontrait que l’agroécologie pouvait nourrir le monde. Pour le volet sur l’énergie, le film suit l’ingénieur énergéticien français, Thierry Salomon, qui considère qu’en 2050, nous serons en mesure de nous passer du nucléaire, du charbon et du pétrole.

      Pour le chapitre sur la démocratie, parmi les étapes marquantes, il y a celle de l’Indien Elango Rangaswamy, un élu, membre de la caste des Intouchables, qui a mis en place des maisons mitoyennes faisant habiter côte-à-côte des personnes de castes différentes. Son modèle est en train d'essaimer dans d'autres régions.

    india

      Les exemples de bonnes pratiques qui n’émanent plus des Etats, mais des citoyens, sont la trame de ce film, très joliment mis en lumière. Même si le “climat” commence à nous rebattre les oreilles, et que les manières de Mélanie Laurent sont parfois un peu agaçantes, la réalisation fine, ciselée et dynamique de ce documentaire valent leur pesant de quinoa.

     

         Qui n'a pas eu envie de changer le monde ? Au moins de le rendre meilleur ? Qui n'a pas rêvé d'un monde où chacun mangerait à sa faim, et sainement, aurait un toit, de qualité, pourrait circuler librement, où l'argent ne serait plus le roi, mais juste un moyen, où l'air ne serait plus pollué jusqu'à l'asphyxie, où les océans ne seraient plus pillés par la pêche industrielle ni envahis par le pétrole ou le plastique, où les champs, les arbres, les animaux ne seraient plus empoisonnés par les pesticides, infectés par la radioactivité invisible, inodore ? Un monde où l'intérêt commun serait compris de toutes et tous : la nécessité de nous inventer une nouvelle et belle vie, maintenant, pendant qu'il est encore temps, pour que demain ne soit pas le résultat inéluctable de nos errements…

      Loin de l'écologie triste et punitive, loin du discours sur le développement durable cher au greenwashing, vous allez voir un film formidable, vivant, enthousiasmant sur notre extraordinaire capacité à rebondir face à l'adversité, notre extraordinaire capacité à imaginer, notre extraordinaire capacité à faire. Mélanie Laurent et Cyril Dion sont allés rencontrer des gens passionnants à travers le monde, qui œuvrent au quotidien à ce changement indispensable : Inde, États-unis, Canada, Danemark, Allemagne, Islande, Scandinavie, Finlande, Grèce, France…
    Le film est composé de cinq chapitres : agriculture, énergie, économie, démocratie et éducation. Construction intelligente et pédagogique, dans le meilleur sens du terme, qui nous montre bien que tout est lié, qu'il s'agit bien d'un problème politique, là aussi dans le sens noble du terme. Et il présente des actions, des alternatives concrètes qui sont mises en œuvre, avec succès, dans tous ces domaines. Mélanie Laurent : « Mises bout à bout, les initiatives comme la permaculture, les monnaies locales, les énergies renouvelables, dessinent un monde possible. Ce qui peut paraître démotivant, c’est qu’il ne s’agit que d’initiatives isolées, mais en même temps elles ne demandent qu’à être réunies ! Il y a déjà un monde qui tient la route, qui existe, où tout est possible. Des solutions sont déjà disponibles, dans tous les domaines, c’est forcément inspirant ! »

    Tout s'enchaîne judicieusement et vient renforcer la certitude qu'il faut d'urgence opérer une rupture symbolique, mais aussi pratique avec notre système actuel fondé sur le pétrole et les autres énergies fossiles, sur le nucléaire, sur le productivisme, sur le consumérisme, sur la financiarisation de l'économie, sur l'éducation normative et compétitive…
    Pas de doute, Cyril Dion, co-fondateur avec Pierre Rabhi du mouvement Colibris, et Mélanie Laurent, actrice et réalisatrice, tous deux activistes pour un monde meilleur, ont réussi leur coup : sur les thématiques qu'il aborde, Demain est un film-somme, essentiel, un outil d'information et d'action qui est aussi un spectacle passionnant et exaltant.

      Critique du film par le cinéma Utopia de Toulouse


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :