Mais il y a plus insidieux encore : au milieu de cette soupe toxique se trouvent des concentrations d’antibiotiques astronomiques, plusieurs milliers de fois supérieures à ce que l’on retrouve habituellement dans les effluents hospitaliers ou urbains. Et, corollaire de cette pression massive, des microbes résistants émergent. Au-delà de la surconsommation humaine et vétérinaire d’antibiotiques, il existerait donc une troisième source d’antibiorésistance dont on ne parle jamais : celle liée à la fabrication même de ces produits, dans des usines asiatiques peu regardantes sur leur contamination environnementale. »

Hyderabad est l'un des sites majeurs de fabrication d'antibiotiques dans le monde, précise L'OBS citant Le Monde. « On y trouve, entres autres, les usines de Mylan, Aurobindo, Neuland, Merck... Quelque 150 industriels pharmaceutiques sont installés dans les environs. »

« Dans les hôpitaux des environs, on estime entre 30 % et 40 % le taux de patients multirésistants. Et le problème sanitaire n'est pas présent qu'en Inde : 70 % à 90 % des voyageurs revenant du pays portent des bactéries multirésistantes », ajoute l'OBS.

La revue de presse de l'Inserm poursuit :

« En juillet, des activistes indiens et des représentants de communautés locales ont envoyé une lettre à la Commission européenne, l’exhortant à agir contre “la grave crise liée à la production de médicaments” en cours dans leur pays. Mais, souligne Le Monde, les lobbys pharmaceutiques se félicitent ouvertement de l’inaction européenne.

“Je n’ai jamais vu l’industrie être si franche sur son opposition à la législation. Ce qui est encore pire, c’est que cela vient de la part d’industriels qui devraient être en tête des efforts à mener contre la résistance antibiotique, l’AMR Alliance, la prétendue alliance contre l’antibiorésistance”, déclare Nusa Urbancic, directrice de campagne de l’association Changing Markets. »

A lire aussi sur Psychomédia:

  • Antibiotiques : « Les choses doivent changer tout de suite » (OMS, + quiz)

  • Bactéries résistantes aux antibiotiques : autant de morts en Europe que la grippe, le sida et la tuberculose ensemble

Illustration : source : Changing Markets.

Psychomédia avec sources : Le Monde (partiellement réservé aux abonnés), Inserm, L'OBS, Changing Markets.
Tous droits réservés.   Pour plus d'informations sur les antibiotiques, voyez également: