• Fake News sur la rougeole

    En pleine crise, ils continuent à vouloir nous enfumer  Ce vendredi, alors que le pays sombre dans une crise sociale et politique gravissime, les médias français titraient sur une prétendue « forte hausse des cas de rougeole dans le monde et en particulier en Europe » : 

     Chère lectrice, cher lecteur,

    Cette information était présentée comme une « alerte de l’OMS », l’Organisation Mondiale de la Santé.

     Nouvelles accusations infondées

     "Plusieurs pays ont connu des flambées sévères et prolongées de cette maladie", explique France-Info [1]. En cause, notamment la "diffusion de fausses informations sur le vaccin" en Europe et le "relâchement de la vigilance à l'égard de la maladie" dans cette région, selon le Dr Seth Berkley, directeur exécutif de l'Alliance du vaccin (Gavi).
     Ces informations sont infondées.

    Encore des Fake News (fausses nouvelles)

    Ce sont en effet encore des Fakes News (fausses nouvelles).
     Si vous prenez le rapport de l’OMS (disponible en français ici : http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/276217/WER9348.pdf?ua=1), il titre au contraire sur les :

    « Progrès accomplis en 2000-2017 vers l’éradication globale de la maladie »
    « Le présent rapport décrit les progrès accomplis dans la lutte mondiale contre la rougeole et l’élimination régionale de la maladie au cours de la période 2000-2017 et actualise les informations présentées dans le rapport précédent. »
    « Entre 2000 et 2017, l’incidence annuelle rapportée de la rougeole a baissé de 83%, le nombre de cas passant de 145 à 25 pour 1 million d’habitants ; et le nombre estimé de décès dus à la rougeole a chuté de 80%, passant de 545 174 à 109 638. »

    Nulle flambée ni explosion de la maladie sur le long terme, bien au contraire.

    99 % des morts dans les pays extrêmement pauvres

    En outre, les 109 638 morts ne se situent nullement en Europe.
    Ils se situent, à 99 %, dans les pays du tiers-monde où le PNB par habitant est inférieur à 3 dollars par jour.
    Autrement dit, les pays extrêmement pauvres où tous les virus sont à la fête avec la dénutrition, le mauvais état de santé général, les déficiences immunitaires (en particulier le VIH), les mauvaises conditions d’hygiène surtout chez les enfants.

    L’Europe n’est pas touchée

    Il faut savoir que l’OMS ne parle pas de l’Europe en tant que telle, mais de la « Région Europe » qui inclut presque un milliard d’habitants y compris la Russie, l’Ukraine, la Turquie, et les pays d’Asie centrale comme le Kirghizstan ou encore Israël.
    Dans toute cette région, le nombre de morts total causé par la rougeole est estimé par l’OMS à 100 personnes en 2017, contre 346 en 2000.
    Ces morts, on le sait, sont dans la quasi-totalité des cas de personnes en très mauvaise santé, ayant en général perdu leurs défenses naturelles, à cause de maladies (Sida principalement) et de traitements médicaux « immunosuppresseurs », comme la chimiothérapie.
    L’affirmation selon laquelle ils seraient provoqués par un quelconque « relâchement face à la maladie » n’a aucun fondement.
     

    Se tromper d’ennemi est dangereux 

         À l’heure où nous sommes confrontés à tant de défis réels, il est dangereux de mobiliser les esprits, et des moyens sanitaires de grande ampleur, contre une catastrophe qui n’a pas lieu, et ne menace pas de se produire.
    À force de détourner l’attention des vrais problèmes, on engage l’humanité à gaspiller des ressources rares pour se battre, tel Don Quichotte, contre des problèmes imaginaires.
    La santé est précieuse. Les ressources, bien souvent, manquent. Tournons-nous vers les vrais problèmes d’alimentation, de toxines, de radiations, qui menacent réellement nos santés.
    À votre santé !

    Jean-Marc Dupuis   

     Santé Nature Innovation

    Sources

    [1] https://www.francetvinfo.fr/sante/vaccins/les-cas-de-rougeole-sont-en-hausse-de-plus-de-30-dans-le-monde-en-2017-alerte-l-oms_3077967.html


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :