• Fuite de pétrole en Amazonie

    Amazonie péruvienne : des milliers de barils de pétrole se déversent dans les rivières d es communautés  indigènes


     Des dizaines de tribus péruviennes ont vu leur territoire envahi par des compagnies pétrolières.
    © Johan Wildhagen/Survival

      En deux mois, trois fuites de pétrole ont affecté des communautés indigènes d’Amazonie péruvienne.

      Ces fuites sont le résultat d’un manque d’entretien des oléoducs, dont la responsabilité revient à la compagnie pétrolière péruvienne PetroPerú. L’une d’entre elles a provoqué le déversement de l’équivalent de 2 000 barils de pétrole dans les rivières, affectant des communautés indigènes telles que les Achuar, les Shapra, les Wampi et les Awajún.

    Elles ont engendré des conséquences graves pour l’écosystème local, menaçant la santé et la sécurité des communautés. Ces dernières dépendent des rivières pour subvenir à leurs besoins et ne peuvent plus en consommer le poisson ni s’approvisionner en eau.

    Nettoyer les nappes de pétrole relève de la responsabilité de PetroPerú. Pourtant, la compagnie pétrolière et le gouvernement péruvien ont tardé à réagir et les communautés ont été obligées d’entamer elles-mêmes les opérations de nettoyage. Des images montrent que des enfants ont été impliqués dans ce dangereux processus sans même porter d’équipement de protection.

    Cette catastrophe environnementale est la dernière d’une longue série de fuites de gaz et de pétrole dans la région. Plus de 70% des terres de l’Amazonie péruvienne ont été concédées par le gouvernement à des compagnies pétrolières. Nombre de ces concessions sont situées sur des territoires où vivent des peuples indigènes. Ces projets entraînent non seulement l’ouverture de zones autrefois isolées à des étrangers tels que des exploitants forestiers et des colons, mais détruit également l’écosystème dans lequel vivent ces communautés.

    AIDESEP, l’organisation nationale des Indiens d’Amazonie péruvienne, a dénoncé la situation et l’inertie du gouvernement. Elle a appelé ‘l’opinion publique internationale, les médias, les ONG et la société civile à prêter attention à ce désastre environnemental car il met en danger la vie de milliers de personnes qui vivent dans la région et sont traditionnellement laissées pour compte’.

    Lire en ligne: http://www.survivalfrance.org/actu/11151


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :