• L'homme qui arrêta le désert

      Publié le par AriH    (beurk.com)

        « L’homme qui arrêta le désert » c’est l’histoire d’un paysan du Burkina Faso, Yacouba Sawadogo. Il ose défier les traditions des ancêtres et les autorités pour lutter contre l’avancée du désert et régénérer la Terre du Sahel, une des régions les plus arides au monde.

    homme qui a arrêté le désert

       Les terres dans de nombreuses régions du monde subissent la dégradation du climat. De 1975 à 1985, une série de sécheresses s’abat sur le Sahel provoquant un exode rural massif. Les habitants, faute de nourriture et d ‘eau, migrent vers le sud ouest où les pluies sont plus intenses et les terres plus fertiles.

      Pour lutter contre l’avancée du désert, Yacouba Sawadogo reprend une technique agricole traditionnelle, le Zaï. Il l’applique dans son village à Gourga, au nord-ouest du Burkina Faso. Le zai consiste à creuser des trous pour faciliter l’infiltration de l’eau pendant la saison des pluies. Mais en temps de grande sécheresse, la technique du zai ne suffit pas.

    « Avec la méthode ancestrale, les eaux de pluie s’évaporaient trop vite et les cultures se fanaient en un temps record. Il me fallait pallier à ce problème. » explique Yacouba Sawadogo.

      Yacouba Sawadogo ne renonce jamais. Tel un scientifique, il invente d’autres méthodes pour atteindre son  objectif, celui d’améliorer la vie des habitants de son village.

      Il décide alors de perfectionner la méthode du zai en creusant des trous plus grands pour recevoir l’eau pendant une plus longue période. Il ajoute aussi du compost au fond des trous pendant les saisons sèches. Pour que la pluie ne s’écoule pas trop vite en terrain plein, il construit des petits murets de pierre pour ralentir la coulée des eaux.

      Ses nouvelles méthodes ne plaisent pas tous et encore moins aux chefs des clans ceux décident qui a le droit de cultiver les terres. Ils lui reprochent de ne pas suivre la vraie méthode ancestrale, de creuser beaucoup trop tôt et de mettre du compost. Ils le prennent pour un fou.

      Malgré les contestations, Yacouba Sawadogo poursuit son chemin. Pour améliorer les sols, il introduit des termites qui ont la même fonction que les vers de terre. Elles régénèrent la terre en profondeur. Les termites creusent des tunnels pour laisser passer les eaux de pluie, participent à la décomposition des matières organiques et enrichissent la terre. 

    Yacouba Sawadogo l'homme qui a arrêté le désert

     

       Yacouba Sawadogo, se moque bien de ce qu’on pense de lui. Il réussit à rendre une zone stérile en terre fertile dans une des régions de l’Afrique les plus arides, le Sahel .
       Ses techniques permettent à l’eau souterraine d’atteindre des niveaux jamais connus. Yacouba Sawadogo connaît l’importance des arbres pour recevoir la pluie, pour lutter contre le vent et préserver les animaux. Il plante pendant vingt ans des arbres et parvient à créer une forêt d’une douzaine d’hectares.

       C’est un miracle pour Dr Chris Reij de Vrij Université d’Amsterdam. Pendant 25 années il suit avec admiration le travail de Yacouba Sawadogo :

     

      «Yacouba lui seul a eu plus d’impact sur la conservation … que tous les chercheurs nationaux et internationaux mis en place .. Dans cette région des dizaines de milliers d’hectares de terres qui étaient complètement improductives ont été rendues de nouveau productives grâce à des techniques de Yacouba.  

    Bande annonce du documentaire de Mark Dodd, « L’homme qui a arrêté le désert.«(sur le site beurk.com)

       En novembre 2009, Yacouba Sawadogo est invité à Washington DC et raconte son histoire. Fin 2009 la Fondation Bill et Melinda Gates Foundation rendent honneur aux petits paysans comme Yacouba Sawadogo qui luttent contre la famine et la pauvreté. Elles annoncent un investissement de 120 millions de dollars pour plusieurs programmes d’aide aux agriculteurs d’Afrique.

      Les organisations non gouvernementales, les scientifiques, les gouvernements  viennent à sa rencontre pour apprendre ses techniques de culture.

      Bien que Yacouba Sawadogo est reconnu dans le monde entier comme l’homme qui a arrêté le désert, il se heurte aux ambitions des autorités de son pays qui souhaitent s’accaparer des terres fertiles au nom du développement urbain.

      Mark Dodd réalise un film de 50 minutes sur l’histoire de Yacouba Sawadogo « L’homme qui a arrêté le désert ». Il projette le documentaire fin octobre 2011 lors de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) à Changwon en Corée du Sud.
       Le documentaire est disponible sur le site du producteur, 1080films

    Source :  1080films


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :