• La société de l'indécence (Stuart EWEN)

                                                                 2014      279 p.     19 €   

          En 1983, Stuart Ewen publiait en France

       -« Consciences sous influence - Publicité et genèse de la société de consommation ».

     Ce livre culte, devenu une référence incontournable de la critique sociologique d'inspiration situationniste, est aujourd'hui republié sous le titre

        -"La société de l'indécence".

      Stuart Ewen y retrace l'origine de ce que Guy Debord nomma le Spectacle, premier allié du productivisme industriel dans la guerre culturelle menée pour l'expansion du modèle de société américain, et dont l'iconographie fondée sur l'exhibition de corps jeunes, féminins et plutôt dévêtus a entièrement colonisé les médias et les imaginaires, élaborant au fil du temps une véritable société de l'indécence.

      La « décence commune », notion bien connue de George Orwell et Jean-Claude Michéa, est la première cible dans ce travail d'influence des consciences étalé sur plusieurs décennies. Car une telle régression n'a rien de naturel.

      Dans son ouvrage, Stuart Ewen démontre que ce nouvel ordre « libéral libertaire » mondial, loin d'être l'aboutissement d'une évolution spontanée, a bien été implanté de manière concertée selon des méthodes scientifiques de planification et d'ingénierie sociale. Les dévoiler pour s'en affranchir, tel est le défi auquel ce livre nous invite.

      Stuart Ewen, né en 1945, est un historien des médias et de la publicité. Conférencier sur les médias et la culture de consommation, il est professeur émérite au Hunter College et à l'Université de New York dans les départements d'Histoire, de Sociologie et d'Etudes sur les médias. Stuart Ewen est devenu, après le 11 septembre 2001, un porte-parole contre les violations des libertés universitaires.

    Revue de presse

       En s'appuyant sur d'abondantes citations de leurs écrits et déclarations dans la presse, Ewen montre comment des industriels et des chercheurs américains en Sciences sociales réfléchirent ensemble, au sortir de la Première Guerre mondiale, aux moyens de créer un nouveau type de société et un nouveau type d'individu exclusivement orientés sur la production et la consommation. --Ingénierie sociale et mondialisation - mars 2004

      Pour les idéologues du nouveau consumérisme dont l'histoire est brillamment documentée par Stuart Ewen dans Consciences sous influence [La société de l'indécence], les gens ne devaient plus perdre leur temps en loisirs hors du circuit des marchandises. --David Buxton

      Captains of Consciousness [La société de l'indécence] est vraiment un livre formidable. A sa lecture, on acquiert un sens de la mesure nécessaire vis-à-vis du présent, un moment bizarre de l'Histoire où l'esprit de pratiquement tout un chacun est colonisé. --Richard Heinberg 
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :