• Les risques de la contraception hormonale

    La contraception hormonale liée à un risque accru de cancer du sein, selon une grande étude

    Psychomédia
    Publié le 10 décembre 2017

    La contraception hormonale, qu’il s’agisse de pilule, patch ou stérilet, est liée à un risque accru de cancer du sein, selon une étude danoise publiée dans New England Journal of Medicine.

    Bien qu'un lien ait été établi entre la pilule anticonceptionnelle et le cancer du sein il y a plusieurs années, cette étude est la première à examiner les risques associés aux formulations actuelles des pilules et dispositifs contraceptifs dans une vaste population, soulignent les auteurs.

    Lina S. Mørch de l'Université de Copenhague et ses collègues ont analysé des données concernant 1,8 million de femmes âgées de 15 à 49 ans, suivies pendant dix ans. Durant cette période, 11 517 cas de cancer du sein sont survenus.

    Le risque était plus élevé chez les femmes qui utilisaient ou avaient récemment utilisé des contraceptifs hormonaux contemporains que chez les femmes qui n'en avaient jamais utilisé, et ce risque augmentait avec la durée d'utilisation ; toutefois, les augmentations absolues du risque étaient faibles.

    Comparativement aux femmes qui n'avaient jamais utilisé de contraception hormonale, le risque relatif chez toutes les utilisatrices actuelles et récentes était accru de 20 %. Il était accru de 9 % avec moins d'un an d'utilisation et de 38 % avec plus de 10 ans d'utilisation.

    L'augmentation du risque associé aux divers contraceptifs oraux combinés (œstrogènes-progestatifs) variait entre 0 % et 60 %. Celle associée au système intra-utérin à progestatif seul était de 21 %, variant entre 11 % et 33 %.

    Après l'arrêt de la contraception hormonale, le risque de cancer du sein était encore plus élevé chez les femmes qui l'utilisaient depuis 5 ans ou plus.

    L'augmentation absolue globale des cancers du sein chez les utilisatrices actuelles et récentes de tout contraceptif hormonal était de 13 cas (variant de 10 à 16 selon le contraceptif utilisé) par 100 000 personnes-années, soit 68 cas plutôt que 55 cas. ce qui représente environ 1 cancer du sein de plus pour 7690 femmes utilisant la contraception hormonale pendant un an.

    Plus de dépression chez les femmes qui utilisent une contraception hormonale

    Psychomédia

    Publié le 30 septembre 2016

    Les femmes qui utilisent une contraception hormonale ont un risque plus élevé de dépression, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Psychiatry.

    Charlotte Wessel Skovlund de l’Université de Copenhague (Danemark) et ses collègues ont analysé des données concernant un million de femmes âgées de 15 à 34 ans suivies pendant 6,4 ans en moyenne.

     

    Au cours de l’étude, 55 % des participantes ont pris une contraception hormonale, plus de 133 000 se sont vues prescrire pour la première fois des antidépresseurs et 23 000 ont reçu un diagnostic de dépression.

    Comparativement aux femmes ne prenant pas de contraception hormonale, celles qui prenaient une pilule progestative avaient un risque accru de 34 % de s'être fait prescrire des antidépresseurs ; celles qui utilisaient un patch (norgestrolmine) avaient un risque doublé ; celles qui utilisaient un anneau vaginal (étonogestrel) avaient un risque accru de 60 % ; et celles qui utilisaient un système intra-utérin avec le lévonorgestrel, de 40 %. Le lien entre la contraception et le risque d'avoir reçu un diagnostic de dépression était similaire ou légèrement inférieur.

    L'augmentation du risque était plus importante chez les adolescentes : la pilule progestative était liée à un risque plus que doublé (augmentation de 120 %), les implants, patchs et anneaux vaginaux hormonaux triplaient le risque de prise d'antidépresseur.

    Ces résultats suggèrent que la dépression pourrait être un effet secondaire de la contraception hormonale, concluent les chercheurs.

    Psychomédia avec source : JAMA Psychiatry.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :