Dans 14 des 15 essais, les anticonvulsivants n'étaient pas efficaces pour réduire la douleur ou l'incapacité.

   Par exemple, des données de haute qualité indiquent l'absence d'effet des gabapentinoïdes (1) (gabapentine et la prégabaline) par rapport au placebo sur la lombalgie chronique ou sur la douleur lombaire radiculaire à court terme. Le manque d'efficacité s'accompagne d'un risque d'effets indésirables pour lesquels le niveau de preuve est élevé.

   Ces résultats, soulignent les chercheurs, appuient les récentes lignes directrices des États-Unis et du Royaume-Uni qui ne recommandent pas l'utilisation d'anticonvulsivants pour le traitement de ces affections.

  • La forte augmentation des prescriptions de Neurontin et de Lyrica inquiète (2018)

  • Douleur du bas du dos : nouvelles recommandations internationales (inefficacité des médicaments, exercice, yoga…)

  • Neurontin et Lyrica : des effets secondaires importants (Prescrire)

Pour plus d'informations sur ces médicaments, voyez les liens plus bas.

(1) Les gabapentinoïdes sont une classe de médicaments analogues du neurotransmetteur inhibiteur GABA. Cette classe inclut la gabapentine et la prégabaline

Psychomédia avec sources : CMAJ (press release), CMAJ.
Tous droits réservés.