• No more Bhopals (Micha PATAULT)

                                                                2009   108 p.   26 €

      No more Bhopal, c'est le slogan utilisé par les groupes d'activistes internationaux qui luttent pour la justice à Bhopal en Inde, 30 ans après la catastrophe industrielle qui a fait des milliers de morts. L'usine américaine de pesticides Union Carbide et ses environs n'ont subi aucune décontamination et aujourd'hui, Bhopal est le paysage d'une nouvelle catastrophe: l'eau infiltrée de produits toxiques, est consommée tous les jours par 5 000 habitants, cette seconde génération de victimes. Les enfants sont au premier rang. Le photographe Micha Patault fait leurs portraits avec des images parfois violentes et témoigne de la situation.

      Né en 1979, Micha Patault vit et travaille à Paris. Il développe son approche artistique aux Beaux-Arts de Marseille. Puis il décide de quitter sa ville natale pour se consacrer à l'étude de l'hindi et de la société indienne à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) à Paris, avant de se consacrer à la photographie de reportage. Riche de ce double cursus, il propose un photojournalisme d'auteur.

       Guidé par une réflexion sociologique, il est soucieux de documenter de manière remarquable ses sujets, tout en privilégiant les choix esthétiques. Sa photographie est engagée et sert la communication de causes internationales.

      Il pratique couramment la langue de la région qu'il investit dans le souci de proximité, de familiarité et d'indépendance. Depuis 2005, il a effectué près de six voyages à Bhopal où il travaille, en tant que photographe indépendant, en relation avec les ONG, et l'ICJB, International Campaign for Justice in Bhopal.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :