• Petit guide de contre-manipulation (Ch. CAUPENNE)

    2017  256 p.  18 €

        Cet ouvrage a pour but d'apprendre à déjouer les manipulateurs et à repérer les comportements manipulatoires pour mieux les contrer. Il faut en effet d'abord connaître les techniques de manipulation pour s'en prémunir - donc apprendre à être soi-même un potentiel manipulateur.
       Contrairement aux auteurs de la plupart des livres existant sur le sujet, celui qui se propose d'être votre formateur n'est pas un psychologue : Christophe Caupenne est l'ancien négociateur du RAID et, à ce titre, un expert.
       Les techniques manipulatoires sont abordées par l'exemple, que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel. Et les principes de "contre-manipulation" qui s'y rattachent sont présentés en fonction de ces cas concrets, afin qu'il soit facile de se les approprier.

    Interviews: 

    Le Point : N'est-ce pas un peu inquiétant de découvrir que vous, ancien négociateur en chef du Raid, trouviez de quoi faire dans nos vies de bureau ?

    Christophe Caupenne : Le négociateur du Raid gère des conflits extrêmes, des oppositions et des crises. Eh oui, en entreprise, on retrouve ces mêmes problématiques puisque des personnalités, parfois très toxiques, y prospèrent. La boîte à outils du négociateur fonctionne à l'identique dans ces deux univers. Je connais les techniques manipulatoires et je les repère aisément partout où je suis invité à venir aider à la résolution de conflits.

    On négocie avec un pervers au bureau comme avec un forcené qui veut faire sauter son immeuble ?

    On actionne les mêmes leviers pour les contrer. Mais ce que j'essaie d'enseigner en entreprise, c'est surtout comment éviter de tomber dans le piège d'une relation professionnelle destructrice. Il est possible d'apprendre à gérer et donc à travailler avec des manipulateurs, qu'ils soient harceleurs, pervers, séducteurs ou sadiques.

    Quel serait votre principal conseil ?

    Il faut avoir à l'esprit qu'on a toujours tendance à vouloir conforter nos intuitions. Quand on rencontre une personne, si on la trouve d'emblée sympathique, on cherchera à se prouver à soi-même que la personne agit de manière positive. L'inverse est tout aussi vrai. Aussi, le manipulateur étant au premier abord toujours séducteur, je recommande en premier lieu la lucidité. Dans l'univers professionnel, il est conseillé d'essayer de chercher à se contredire soi-même, à contrer ses a priori, à être critique sur soi.

     http://www.lepoint.fr/societe/vie-de-bureau-le-manipulateur-est-au-premier-abord-toujours-seducteur  

    Dans son Petit Guide de la contre-manipulation, Christophe Caupenne explique comment appréhender les manipulateurs dans le monde de l'entreprise.

    «Mon chef est un manipulateur. Je n'en peux plus, je ne sais plus quoi faire!». Qui n'a jamais entendu cette plainte lors d'un dîner entre amis? Les solutions que l'on propose à l'infortuné sont souvent les mêmes: «Surtout, ne te laisse pas faire.». Les manipulateurs, il faut les dénoncer ou les fuir…

    Depuis dix ans, la figure du «pervers narcissique» - ou PN dans le jargon des psychologues - est très à la mode, elle a fleuri à la une des magazines. Dans le monde du travail, les manipulateurs ne manquent pas. Harceleurs, séducteurs, psychopathes, ils sont capables de transformer la vie de bureau en une saison de la série Esprits criminels. Fort heureusement, les coachs ne manquent pas non plus pour contrecarrer leurs noirs desseins.

    L'un d'eux, Christophe Caupenne, ancien négociateur en chef du Raid, dans son Petit Guide de la contre-manipulation (Éditions Mazarine), propose d'employer les grands moyens. Il a passé dix années dans l'unité d'élite de la police nationale et exercé son art face à pas moins de 300 forcenés ou preneurs d'otages.

    Le manipulateur type en entreprise ? C'est celui (ou celle) qui présente le syndrome du « petit chef ». Grisé par son petit périmètre d'autorité, il présente une fâcheuse tendance à la mégalomanie

    Depuis 2011, il est consultant en négociation et médiation pour des administrations et des grands groupes où il explique comment appréhender les manipulateurs. Son expérience est transposable au monde de l'entreprise car la manipulation est avant tout un comportement humain. Peu importe le contexte.

    Christophe Caupenne a établi un profilage. Le manipulateur type en entreprise ? C'est celui (ou celle) qui présente le syndrome du «petit chef». Grisé par son petit périmètre d'autorité, il présente une fâcheuse tendance à la mégalomanie.

    L'ancien du Raid alerte aussi les proies potentielles. En particulier, ceux qui ont envie de changement à tout prix: ils sont très facilement manipulables. Il en est de même des personnalités trop scrupuleuses et ultrarespectueuses des règles. Dernière leçon: il est illusoire de croire qu'on peut maîtriser ou faire changer un manipulateur. Si votre intuition vous souffle que vous en avez détecté un, vous savez ce qu'il vous reste à faire…

       http://www.lefigaro.fr/entrepreneur/2017/04/19/09007-20170419ARTFIG00394-esprits-manipulateurs-la-nouvelle-serie-a-succes.php


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :