• Polymédication chez les personnes âgées

    Polymédication risquée : le tiers des + de 65 ans prend une moyenne de 14 médicaments (France)

     http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-09-21/polymedication-france
     21 septembre 2017

    Dans son numéro d’octobre, le magazine 60 Millions de consommateurs » publie les résultats d’une étude sur la polymédication chez les plus de 65 ans en France, réalisée par Open Health, dont elle a pris connaissance en avant-première.

    L'étude, basée sur 449 000 personnes âgées de plus de 65 ans, a identifié près de 155 000 personnes « polymédiquées » (7 médicaments au moins), via 2600 pharmacies de ville.

    La polymédication était définie comme la prise d'au moins sept médicaments différents durant les trois mois de l’étude. La moyenne était de 14 médicaments. Une grande proportion en prenait donc beaucoup plus que 14.

    « Une polymédication mal maîtrisée peut occasionner des chutes et autres accidents médicaux sévères, des hospitalisations, voire des décès », souligne le magazine.

    L’Assurance maladie estime que les médicaments « occasionnent 130 000 hospitalisations et 7 500 décès par an chez des personnes de 65 ans et plus », indique-t-il.

    Ces ordonnances « à rallonge » sont rédigées en moyenne par deux à trois médecins différents

    Parmi les résultats :

    • Plus d’un médicament consommé sur 10 a un service médical rendu jugé insuffisant (5 %) ou faible (6 %). Ces médicaments sont respectivement non remboursés et remboursés à 15 %.

    • Près de 9 patients polymédiqués sur 10 sont confrontés en continu à plus de 3 associations medicamenteuses à risque. En moyenne, les participants sont confrontés à plus de 5 situations à risque. Un participant sur 200 seulement n'est confronté à aucun risque grave.

      Parmi les situations à risque les plus fréquentes, figuraient la prise de plusieurs antihypertenseurs, de médicaments anti-reflux de la classe des inhibiteurs de la pompe à protons (omeprazole, lansoprazole…) et de calmants et somnifères de la classe des benzodiazépines (liste).

    « Une ordonnance, ça ne se renouvelle pas, ça se révise », suggèrent les auteurs.

    « Mais attention à ne pas arrêter ses traitements sans avoir, au préalable, consulté son médecin traitant ! Car interrompre un traitement essentiel à sa santé expose aussi à des risques majeurs », rappelle le magazine.

    Plus d'informations dans le rapport : Réviser les ordonnances à rallonge chez les seniors pour limiter les risques.

    https://www.60millions-mag.com/sites/default/files/asset/document/60millions-170921-polymedication_seniors.pdf

    • 5 questions à poser au médecin pour l'aider à « déprescrire » chez les 65 ans et plus http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-05-08/deprescription-medicaments-personnes-agees

    • 14 classes de médicaments à déprescrire en priorité chez les personnes âgées http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2015-07-09/medicaments-deprescription

    Pour plus d'informations sur les médicaments chez les personnes âgées, voyez les liens plus bas.

    Psychomédia avec source : 60 Millions de consommateurs 

    Voyez également : (sur Psychomédia)
    • 30 % des hospitalisations chez les personnes âgées liées aux médicaments
    • 1 personne sur 3 se fait prescrire des médicaments inappropriés pour l'âge chez les 65 ans et plus
    • Médicaments anticholinergiques très prescrits : risques accrus d'hospitalisation et de déficit cognitif
    • Critères de Beers : médicaments potentiellement inappropriés pour les personnes âgées
    • Des médicaments deviennent dangereux avec le pamplemousse et d'autres fruits, rappelle la FDA

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :