• Rentabilité de la maladie

       Le mouvement international indépendant Médecins du Monde s'apprêtait le lundi 13 juin 2016 à lancer sa campagne #LePrixdelaVie mettant en lumière l'indécente rentabilité du "marché" de la maladie, c'était sans compter sur l’Autorité Professionnelle de Régulation de la Publicité.

       Le lobby pharmaceutique est tout puissant, nous nous en doutions, et c’est l’association médicale militante Médecins du Monde qui nous le confirme cette semaine.

      Aussitôt dévoilée, aussitôt censurée, sa dernière campagne #LePrixdelaVie visait pourtant dans notre intérêt à dénoncer les dérives du milieu, en vulgarisant de façon brève et impactante certaines données factuelles pour le moins gênantes. Douze visuels affublés de messages forts mettant en lumière la course à la rentabilité des maladies pratiquée par les laboratoires : "Une leucémie c’est en moyenne 20 000% de marge brute", "Bien placé, un cancer peut rapporter jusqu’à 120 000 euros.", "Le mélanome c’est quoi exactement ? C’est 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires." ou encore "Avec l’immobilier et le pétrole, quel est l’un des marchés les plus rentables ? La maladie."

       Le but, interpeller le plus grand nombre, révéler l'impuissance de l’Etat face au prix toujours plus exorbitant des médicaments et à l'impact que ces pratiques pourraient avoir sur notre système de santé dans son ensemble.

      En tant que citoyens non spécialistes de la question, nous avons tous en tête les efforts affichés du gouvernement lorsqu'il était déjà question de renflouer le dit "trou de la Sécu", comprenez décifit béant de la Sécurité sociale. D’abord en rechignant, nous avons tous fini par intégrer à nos habitudes les fameux médicaments génériques, car après tout, c’est il est vrai plutôt gratifiant d’avoir la sensation de participer à l’effort national.

      Seulement voilà, face au bon vouloir commun, la face cachée de l'iceberg, et il est massif, fait froid dans le dos. Quelques chiffres, saisissants :

    • "Le traitement de 12 semaines de Sofosbuvir, antiviral à action directe contre l’hépatite virale est vendu 41 000 € par patient alors qu’il ne coûterait que 100 € à produire."
    • "Le Glivec, un traitement contre la leucémie, est lui vendu 40 000 € par an et par patient pour un coût de production estimé à seulement 200 €."

      Là où cela devient encore plus irritant, c’est lorsque l’on se rend compte que les autorités acceptent de fixer le prix des médicaments en s’alignant sur les exigences des firmes pharmaceutiques. En effet, quel que soit le coût de production, ces prix ne sont pas déterminés en fonction de la valeur réelle du produit, mais de la capacité des Etats à couvrir les frais. Autrement dit, plus un pays est riche, plus le coût du médicament est élevé, et inversement. Un prix en constante augmentation, une marge déraisonnable, un bénéfice colossal et en bout de chaîne un système de santé qui souffre, notre vie mise en jeu

      Pour le Docteur Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde, "La mainmise de l’industrie pharmaceutique sur le système de la brevetabilité doit cesser. Les autorités laissent les laboratoires dicter leurs prix et abandonnent leur mission, celle de protéger la santé des populations. Il est maintenant temps que Marisol Touraine agisse en ce sens : ce n’est pas au marché de faire la loi, c’est à l’Etat."

      Et ce prix justement, totalement déconnecté de tout sens, ne pourra à ce rythme bientôt plus être supporté par la sécurité sociale. Cela pourrait paraître aberrant et c'est pourtant déjà le cas à l'heure actuelle en France, certains malades ne bénéficient pas de traitements qui pourraient pourtant les sauver, la faute à un coût trop élevé. D'un autre coté, il est prouvé que "depuis les 20 dernières années, 74 % des médicaments mis sur le marché n’apportent que peu de bénéfices thérapeutiques." Il y a là de quoi se poser de sérieuses questions.

      De par ce qu'elle révèle au grand jour, cette campagne, vous en conviendrez, irrite. Si bien que Médecins du Monde s’est vu refuser sa diffusion par l’ensemble des réseaux d’affichage, Médiatransports, JC Decaux et Insert en tête. Ceci après un avis défavorable de l’Agence de Régulation Professionelle de la Publicité, craintive que certains clients ne se sentent malencontreusement "froissés". 

      Le plan d'affichage n'aura pas lieu, certes, mais nous pouvons en revanche agir à notre niveau en diffusant ce message, en le partageant, et surtout en signant la pétition en ligne sur le site de Médecins du monde.

      Agissons

    • Plus d'informations au sujet de la campagne #LePrixdelaVie
    • Prenez vous aussi part à ce mouvement citoyen, signez la pétition adressée à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine.
    • Téléchargez les affiches (sur le site leprixdelavie)

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :