• Rue zéro déchet à Paris

    [Bonne nouvelle] La première rue zéro déchet de Paris porte ses fruits

      Les résultats sont encourageants. A Paris, la rue de Paradis, qui fait l'objet d'une expérimentation appelée "rue zéro déchet" a réduit de 16 % ses ordures ménagères en six mois et amélioré le tri. Si l'opération, à terme, est un succès, elle pourrait être étendue à plusieurs rues de la capitale. 

    Resultats encourageants rue zero dechet paris   A Paris, la rue de Paradis, qui fait l'objet d'une expérimentation appelée "rue zéro déchet" a réduit de 16 % ses ordures ménagères en six mois
    ©CC0

      L’expérimentation "rue zéro déchet" commence à porter ses fruits. Depuis le mois de décembre, la rue de Paradis à Paris s’inscrit dans "une démarche zéro déchet". Cela "consiste à adopter nos modes de production et de consommation à une logique d’utilisation responsable des ressources naturelles e de l’énergie", explique la mairie. Restaurants, entreprises, habitants… tous ont été invités et sensibilisés à produire moins de déchets. Six mois après le lancement de l’expérimentation, c’est l’heure du bilan de mi-parcours.

    Et les résultats sont prometteurs. La ville note une diminution de 16 % des ordures ménagères dans l’artère, soit une baisse de plus de 53 tonnes de poubelles. "Ces premiers chiffres sont très encourageants", estime Antoinette Guhl, adjointe à la Mairie de Paris chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire, "ils démontrent un réel enthousiasme des habitants, des commerçants, des écoles, des bureaux pour adapter leur quotidien à une vie zéro déchet".

    Un succès qui pourrait s'étendre à plusieurs rues

    Concrètement, plusieurs ateliers ont été organisés dans la rue avec l’aide de l’association Zero Waste France. Au programme, la distribution de lombri-composteurs pour les déchets organiques, la mise en place de frigo solidaire dans la rue, l'accompagnement des commerces et restaurateurs vers la redistribution d'invendus, le tri, la réduction du plastique à usage unique, la distribution de cendriers de poche, etc. 

    Des cours de cuisine de restes alimentaires ont été mis en place tout comme des formations au tri. Sur ce point justement la maire souligne l’efficacité "avérée des consignes de tri simplifiées et des messages incitant à réduire les emballages. Il est observé un report des déchets du bac à ordures ménagères vers le bac jaune dans tout l’arrondissement".

    Cette démarche s’inscrit dans la feuille de route du 10e arrondissement pour répondre à l’urgence climatique et renforcer le lien social. Elle peut paraître anecdotique mais l’enjeu est de taille car si l’expérimentation aboutit à un succès, l’opération pourrait étendue à plusieurs rues de Paris. 

    Marina Fabre, @fabre_marina


    © 2019 Novethic - Tous droits réservés


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :