• Vaccins oui ou non? (Serge RADER ...)

                                                               2017     208 p.   13,80 €  

    Vaccins - Oui Ou Non ?: Pour La Premiere Fois, Les Analyses Et Les Photos Au Microscope Electronique de Substances Contenues Dans Les Vaccins

    Pharmacien lanceur d’alerte, conseiller national et expert médicament auprès de Nicolas Dupont-Aignan (DLF).  

      Un siècle après Louis Pasteur, la vaccination n'a jamais été autant remise en question de toutes parts : les vaccins sont-ils fiables ? Provoquent-ils des maladies comme l'autisme, la sclérose en plaque, l'Alzheimer, le Parkinson, les allergies... dont le nombre explose  ? Leur efficacité est-elle garantie, par exemple, contre le cancer du col de l'utérus ou la grippe ? Cette dernière a-t-elle réellement causé 18  000 décès en France à l'hiver 2014-2015  ?

      Les auteurs de Vaccins - Oui ou Non  ? versent aux débats les résultats de leurs recherches au sein de leur laboratoire de nanodiagnostics. Grâce à une technologie spécifique de microscopie électronique, ils prouvent la présence de nanoparticules de métaux toxiques dans les vaccins, dont on se demande bien ce qui peut la justifier. Quelles en sont les conséquences pour le corps humain  ?

      Face au nombre d'affaires judiciaires et à la suspicion générale qui augmentent, les autorités politiques et sanitaires déclarent vouloir restaurer la confiance du public. Pourtant, elles annoncent l'obligation de huit vaccins supplémentaires à injecter dès la première année de vie, à la suite de ce qui ressemble pour beaucoup à un simulacre de consultation citoyenne où le débat a été confisqué. À l'écart des passions entre pro- et anti-vaccination, ce livre incisif, écrit comme une enquête, ose analyser la situation en profondeur, y compris le rôle et les pratiques de l'industrie et des organismes de contrôle, afin de nous permettre de prendre les décisions qui nous concernent. En effet, c'est notre santé et celle de nos enfants qui est en jeu. À lire d'urgence pour comprendre ce que sont et impliquent la vaccination et les vaccin

      Le pharmacien Serge Rader est un connaisseur des médicaments, de leurs effets secondaires et de leur prix au niveau européen. Il est l’auteur d’un livre « Vaccins oui ou non » sur la contamination des vaccins aux nano particules. Il avait déjà participé à un autre livre avec la députée européenne Michèle Rivasi :

       »Le racket des laboratoires et comment en sortir ».

     Ce lanceur d’alerte est indigné par le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons  en France depuis le début de l’année 2018. Il dénonce ici le manque de sécurité des vaccins et la désinformation des autorités.

      Vidéo: https://www.prevention-sante.eu/radio-tv/vaccins-le-coup-gueule-pharmacien

      Les vaccins ne sont pas sûrs selon lui. 3,5 milliards de dollars, c’est la somme des amendes infligées aux labos par la justice américaine pour dédommager les victimes. Le vaccins contre le papillomavirus, le HPV a fait 389 décès répertoriés  au Vaers, le registre de la pharmacovigilance aux USA. Le rapport italien de 2015 montre que les vaccins représentent la deuxième cause d’effets secondaires des médicaments après les médicaments anti-cancéreux.

    3.28 Les cas d’autisme régressif consécutifs à des vaccins ne sont pas déclarés aux autorités.

    3.38 On m’a signalé deux décès d’enfants cette année dont un bébé mort dans la nuit suivant sa vaccination à deux mois.

    4.59 Les maladies, les cas d’autisme, l’asthme explosent les cancers aussi. « L’état de santé général des enfants aujourd’hui n’est pas bon. Beaucoup d’études montrent  que « les choses ne tournent pas rond ».

    6.12 Pourquoi les vaccins ne sont pas sûrs ? « on injecte des soupes de purulence additionnées de produits chimiques »(conservateurs, adjuvants, excipients, allergènes et des contaminants. » « Tous les vaccins humains sont contaminés avec des nano-particules toxiques »

    7.18 Exemple de la commission des affaires sociales au Parlement avant le vote de la loi d’obligation qui privilégie les intérêts de l’industrie sur ceux de la santé

    7.46 Pour l’autisme, on est passé d’un cas sur 10 000 à Un cas sur 100

    8.16 La commission parlementaire italienne a rendu ses conclusions après 18 ans d’enquête.

    Sa conclusion c’est que la cause des cancers des militaires italiens n’est pas à chercher du côté de l’uranium appauvri mais plutôt du côté des polyvaccinations. Elle recommande plusieurs mesures : revoir les formules vaccinales, limiter les antigènes vaccinaux à 5 par séance d’injection alors que les nourrissons français en reçoivent 22 par séance . Les séances doivent être espacées raisonnablement.Des examens prévaccinaux doivent être faits. Pas d’études sur la tolérance des adjuvants doivent être menées.

    « Plus de 80 composants dans les vaccins », « il y a une corrélation entre le ROR et l’autisme »

    12.33 Wakefield, le gastrologue anglais demandait qu’on utilise plutôt les monovalents que les polyvalents. Il avait mis en évidence  leur responsabilité dans les maladies inflammatoires du colon et dans l’autisme.

    13.40 « Pour des histoires de gros sous on intente à la vie de nos nourrissons. »

    14.00 il faut suivre ces vaccins sur le long terme. 14 morts subites du nourrisson en deux ans.

    14.40 « il y a aussi les morts subites du nourrisson qu’on nous cache avec le vaccin hexavalent ». Un document confidentiel européen montre 14 morts subites du nourrisson entre 2009 et 2011 avec un seul vaccin.

    17.37 Vaccins biens testés ? « le devenir du vaccin n’est pas étudié. » On vaccine les femmes enceintes alors que c’était interdit par décret.

    18.43 Que peut-on dire sur l’aluminium ? Les autorités nous disent qu’il n’est pas toxique . En réalité il reste dans l’organisme. Jamais d’étude de toxicité sur ce produit. Le Pr.Gherardi a montré que l’aluminium n’est pas éliminé par l’organisme. L’aluminium n’a aucune fonction dans le corps, il ne doit pas y en avoir dans le corps.

    Revoir notre entretien avec le Pr Gherardi (https://www.prevention-sante.eu/actus/vaccins-oui-adjuvants-aluminiques-non-pr-romain-gherardi)

    21.10 Les doses utilisées sont phénoménales. La limite pour les adultes dans les poches de perfusion est fixée à 25 microgrammes et pourtant les bébés avec les vaccins en reçoivent 945 microgrammes .

    22.20 Dans le vaccin HPV on a utilisé un faux placébo. Il y avait de l’aluminium dans le placébo. Comment voulez-vous qu’on étudie les effets secondaires dans ces conditions. « HPV : 85 000 cas d’effets secondaires dont 37 000 neurologiques et 389 décès . C’est énorme. »

    24.19 Pourquoi l’aluminium dans les vaccins? Les experts vous disent que le vaccin sans aluminium est inefficace. Pourtant le DTP utilisé pendant 47 ans n’avait pas d’aluminium. Etait-il inefficace ? On peut vérifier dans le vidal.
      26.34 L’obligation est impossible dans ces conditions. Les gens doutent, ils ne sont pas fous les gens. « Dans ce pays on conspue les gens qui servent la santé publique et on décore ceux qui servent les lobbys. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :