•                                                                 2016    160 p.   10 €
     
       Le harcèlement peut prendre plusieurs formes et avoir plusieurs visages. Contrairement aux idées reçues, les victimes et les harceleurs ne présentent pas un profil type, et les situations de harcèlement sont avant tout alimentées par la peur et la vulnérabilité. Ce livre présente 15 situations d'enfants victimes de harcèlement qui trouvent des idées, des solutions, pour réagir et s'en sortir. Et ce, grâce à Emmanuelle Piquet qui a mis au point une stratégie de parade, (l'" effet boomerang " ou les " flèche de résistance "), qui peut s'adapter à chaque situation. C'est actif, dynamique, très original et profondément efficace !

       Emmanuelle Piquet est psycho-praticienne. Elle est licenciée en psychologie, titulaire d'un master ESC et diplômée de l'institut Gregory Bateson en psychothérapie brève et stratégique. Elle reçoit des patients en consultation, notamment sur des problématiques de souffrance enfantine et adolescente, et forme des professionnels sur ces thèmes en Europe. Elle a également fondé le centre Chagrin Scolaire, spécialisé dans les interventions visant à apaiser les souffrances scolaires. Elle a déjà publié plusieurs livres, comme

     -A quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin ? (Sarbacane) ou

     -Te laisse pas faire !, à destination des parents, (Payot) sur le harcèlement. 

      Lisa Mandel est née en 1977 à Marseille. Diplômée des arts décoratifs de Strasbourg, elle commence à travailler dans la presse, pour Capsule cosmique (Milan) ou Tchô ! (Glénat). Elle y crée les séries " Eddy Milveux " et " Nini Patalo " (prix Tam-Tam bande dessinée en 2007, adaptée en série animée sur France 3 et Canal J) Elle fait partie de l'équipe nantaise Professeur Cyclope, qui édite, en coproduction avec Arte, un mensuel numérique du même nom, et publie également des bandes dessinées pour les adultes (HP, l'Association, Super Rainbow, Casterman...).


    votre commentaire
  • http://ecole-democratique-paris.org/

    École Démocratique de Paris

       Dans un monde en pleine mutation, l’école se doit de se réinventer pour ouvrir plutôt que d’enfermer, favoriser l'autonomie et la responsabilité, valoriser le partage et la coopération, donner confiance en soi et faciliter le développement de compétences transversales indispensables à tout adulte épanoui. 
       L'École Démocratique de Paris a pour vocation à répondre à ces challenges, sous la forme d'une structure horizontale, démocratique et humaine, libérée des programmes et des rythmes scolaires en faveur d’apprentissages autonomes et informels...  et être un lieu d'épanouissement dans lequel l'expérience individuelle et le vivre ensemble sont privilégiés.

      « Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Cette phrase introduit l’article premier de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen datant de 1789. Elle représente le fondement qui rassemble les démocrates du monde entier.

      Deux siècles après que ce principe intemporel a été édicté, force est de constater que les enfants en ont jusque-là été privés. En effet, l’enfant est toujours considéré comme n’ayant pas vocation à faire lui-même les choix relatifs à son existence et son avenir en s’affranchissant du rapport de domination que lui imposent les adultes. Aussi le modèle éducatif qui s’est généralisé à partir de la fin du 19ème siècle se caractérise-t-il par un programme scolaire conçu par des adultes qui définissent arbitrairement des matières plus importantes que d'autres, qui ne consultent pas les enfants sur leurs intérêts et qui imposent un rythme identique à tous et des évaluations permanentes.

      Dans un monde en pleine mutation et déjà confronté à des bouleversements sociaux, économiques et écologiques majeurs, il est temps que l’école change pour préparer les enfants à relever les défis du futur en leur permettant d’acquérir les compétences du 21ème siècle: leadership, autonomie, esprit critique, créativité, adaptabilité, sens de la collaboration et de la prise d’initiative...

      L'École Démocratique de Paris naît de la profonde conviction que les enfants sont des êtres humains à part entière, dotés de droits et de dignité au même titre que les adultes. De ce parti pris découle la construction d’un cadre éducatif aux antipodes du paradigme scolaire traditionnel, avec un établissement scolaire libéré des programmes, classes d’âge et évaluations, où les enfants peuvent définir librement leur parcours d’apprentissage en choisissant leurs activités et dans lequel ils jouissent du même pouvoir de décision que les adultes.

      L’objectif poursuivi est simple : permettre aux enfants de s’épanouir à leur rythme et de s’approprier leur destin

    L'École Démocratique de Paris accepte de nouveaux membres TOUTE L'ANNÉE !

      L'école accueille des membres de 3 à 20 ans. Ils peuvent intégrer l'école à tout moment de l'année, du moment qu'il reste de la place et que la répartition d'âge et de sexe est équilibrée.
      Et parce que l'argent ne doit pas être un frein, nous avons mis en place un système de bourses qui permet de réduire les frais de scolarité de 30% à 80%.


    votre commentaire
  • Francis Eustache et Bérengère Guillery-Girard - La neuroéducation - La mémoire au coeur des apprentissages.

                                                                             2016     172 p.     17,90 €

        La mémoire est un capital précieux qui évolue tout au long de la vie. Elle nécessite une éducation et un soin particulier lors des premières années et jusqu’à la fin de l’adolescence, quand les apprentissages sont nombreux.
    Mais c’est un processus fragile : au cours de sa maturation, la mémoire peut être confrontée à des difficultés – pathologiques ou non, durables ou transitoires – qui ont des conséquences sur les processus d’apprentissage et des répercussions sur l’ensemble de la scolarité.
       Nourri des recherches les plus récentes et illustré d’exemples concrets, ce livre propose des données nouvelles et une réflexion d’ensemble sur le développement de la mémoire chez l’enfant, afin de donner à ce dernier toutes les chances de réussir à l’école.

        Francis Eustache est neuropsychologue et directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE). Il dirige depuis plus de dix ans l’unité de recherche de l’Inserm « Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine » à l’université de Caen-Normandie. Il est président du conseil scientifique de l’Observatoire B2V des mémoires.

       Bérengère Guillery-Girard est neuropsychologue et maître de conférences à l’École pratique des hautes études (EPHE) et membre de l’unité de recherche de l’Insern « Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine » à l’université de Caen-Normandie.


    votre commentaire
  • Commentaire. Le QI moyen de l’humanité baisse de façon inquiétante.
    Il a perdu 3,8 points en France entre 1999 et 2009. Dix ans c’est court.
    Bien évidement encore une fois on pointe du doigt les toxiques, pesticides et perturbateurs endocriniens.
    Tous ces produits pour lesquels l’industrie et les groupes de pression et autres lobbies se battent pour que la commission européenne ne les interdisent pas.

    Que dire de l’Angleterre où il a diminué de 14 points ? Ce chiffre veut dire passer de la capacité à faire des études supérieures à juste la possibilité d’avoir son BAC.
    A ce rythme nos enfants seront demi-débiles avant 50 ans.

    Comme ces produits sont largement répandus dans la nature et persistent très longtemps après leur interdiction (50 ans et plus après leur suppression, ils continuent à nous intoxiquer) nous sommes certains que ces perturbations ne vont pas s’arrêter et de loin.

    A se demander si on a pas déjà dépassé le point de non retour.

    Le chiffre des autistes explose depuis 20 ans, et ceux que l’on pensait passé à travers le flux des toxiques se retrouvent avec un cerveau endommagé à l’âge adulte.

    L’article reprend un film un peu simpliste «Idiocracy» où un homme d’une intelligence tout à fait classique, hiberné par erreur 500 ans, se retrouve à son réveil l’homme le plus intelligent de la planète. Ce film prend des aspects de réalité inquiétante.

    L’ARTICLE :

    Test - jpeg

    Les tests (ici l’un d’entre eux, appelé  « matrices progressives de Raven ») montrent qu’après avoir augmenté tout au long du vingtième siècle, le QI des Occidentaux est en régression depuis une quinzaine d’années. – DR

    Un nombre croissant d’études montrent un recul généralisé du QI moyen. Un phénomène multifactoriel, qui met notamment sur la sellette les perturbateurs endocriniens.
    De plus en plus d’études pointent la même inquiétante tendance : à peu près partout dans le monde occidental, le quotient intellectuel moyen de la population baisse dangereusement depuis une quinzaine d’années. Cette découverte est venue de l’analyse des résultats obtenus aux tests psychométriques par les jeunes conscrits. Toute l’Europe du Nord, en particulier, s’est révélée touchée.

    2060740_linquietant-recul-du-quotient-intellectuel-web-tete-0211739178110

      Luke Wilson dans une scène du film « Idiocracy », de Mike Judge – NANA PRODUCTIONS/SIPA

    En 2013, une étude parue dans la revue « Intelligence » et ayant consisté en une méta-analyse des mesures systématiques faites en Angleterre, pays du pionnier de la psychométrie Francis Galton, depuis 1884, montre que les Britanniques ont perdu en moyenne 14 points de QI depuis la Seconde Révolution industrielle. Plus troublant encore, contrairement à ce que pourrait faire croire l’avènement du numérique et des jeux vidéo, les temps de réaction à un stimulus ont augmenté : non seulement les sujets de Sa Gracieuse Majesté raisonnent moins bien que leurs ancêtres de l’ère victorienne, mais ils pensent aussi plus lentement !

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •                                                               2016   230 p.    17 €
     
        Alors que les cadres de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans écrans (la véritable fracture numérique qui vient c'est celle de l'exposition plus intense des couches populaires), cet essai lance l'alerte à propos des dangers d'une politique orchestrée par les sociétés d'informatique et le gouvernement. Une tablette par enfant, c'est le pillage de ressources rares et la mise en décharge sauvage, à l'autre bout de la planète, de déchets dangereux et polluants.
       L'école numérique, c'est la mise en contact hasardeuse de nos enfants avec des substances et des ondes électromagnétiques dangereuses. C'est l'aggravation du déficit commercial de la France et de l'Europe. C'est la mainmise des multinationales de l'internet et de l'informatique sur nos enfants.
       C'est, par fascination d'une nouveauté qui serait toujours meilleure, la confiscation de la notion d'innovation pédagogique par le numérique.
       C'est, en gestation, la destruction complète de l'école républicaine et de la relation entre enseignants et élèves, avec le développement des cours massifs en ligne qui se feront par l'intermédiaire d'écrans. Ce sont, à terme, les fondements même de la société, des conditions du vivre-ensemble, qui sont remis en question.
     
        Philippe Bihouix, 43 ans. Ingénieur centralien, il a travaillé, en France et à l'international, dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil, chef de projet ou à des postes de direction. Il est l'auteur de
      -L'Age des low tech, vers une civilisation techniquement soutenable (Seuil, "Anthropocène", 2014 ; Prix de la Fondation d'Ecologie Politique 2014).
      Il a deux enfants.

       Karine Mauvilly, 37 ans. Diplômée de Sciences-po Paris, d'une maîtrise en droit privé et du CAPES d'histoire-géographie, elle est enseignante au collège public, d'où elle observe la mutation numérique en cours. Engagée dans la vie associative, tournée vers les modes de vie alternatifs, elle vit sans téléphone portable depuis quatre ans. Elle a trois enfants.   

    Favorable à l'enseignement au numérique, pas par le numérique!

     http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/outils-numeriques-colonisent-ecole-lancent-debat (Créé: 29.09.2016,)

    Un chercheur français craint un «désastre» du numérique. Il ferait perdre le goût de l’effort et menacerait le métier de maître

    Lire la suite...


    votre commentaire
    • L'aromathérapie des petits: Huiles essentielles, huiles végétales et hydrolats pour les enfants de 3 mois à 10 ans

     

                                                                                     2015   128 p.   13,50 €

         A l’école ou sur les lieux d’activités, les enfants sont chaque jour exposés à une multitude de virus et de bactéries, qui construisent leur système immunitaire mais le laissent très affaibli au sortir des maladies transmises. Parce qu’elle vient à bout des affections infantiles tout en renforçant les défenses immunitaires et en prévenant l’apparition de nouveaux maux, l’aromathérapie est particulièrement adaptée aux enfants de 3 mois à 10 ans.
       Dans ce guide pratique et complet, l’auteure recense les huiles essentielles, huiles végétales et hydrolats à destination des petits (mais également des femmes enceintes) et dresse un ensemble de bonnes pratiques en matière d’achat, de préparation, d’utilisation (voie cutanée, diffusion, inhalation...), de posologie et de conservation afin de bénéficier sans risque pour leur santé du meilleur de l’aromathérapie.
       Plus de 50 remèdes pour soulager les troubles du quotidien (maux de ventre, difficultés respiratoires, problèmes dermatologiques, maladies et douleurs), accompagnés de conseils et recettes inspirés pour le bien-être des enfants. 
     

       Naturopathe depuis 2003, Anne-Laure Jaffrelo propose sur son site (http://aroma-massage.fr/) des programmes adaptés à tous pour retrouver santé, forme et bien-être grâce à la nutrition et aux différentes aromathérapies. Elle partage sa passion pour les huiles essentielles au travers de formations et enseigne également à l’Académie européenne des médecines naturelles. Dans la collection «Tout beau tout bio», Anne-taure Jaffrelo est l’auteure de

      -Se nourrir au naturel (2010),

      -En forme au naturel (2013) et

      -25 huiles essentielles pour presque tout faire (2014).


    votre commentaire
  •                                                                     2 007,     46 p.    8,90€ 

       Faire des expériences en s'amusant ! Fabriquer un moulin à eau, une éolienne, constituer un herbier, créer du biogaz, laver de l'eau sale : des expériences simples et variées, expliquées pas à pas pour apprendre à protéger la planète. Les chercheurs en herbe vont adorer !


    votre commentaire
  •  

                                                               2011     155 p.  13 ,90 € 

       Comment faisons-nous pour lire ? Au cours des vingt dernières années, la recherche scientifique sur le cerveau et la lecture a progressé à grands pas. Nous disposons aujourd'hui d'une véritable science de la lecture. Toutefois, ces recherches restent méconnues du grand public et, surtout, des premiers concernés : les parents et les enseignants des enfants des écoles primaires.
      Nous avons écrit ce livre avec un objectif bien précis : que les connaissances scientifiques sur les neurosciences cognitives de la lecture soient diffusées et mises en pratique dans les écoles. Nous espérons également, avec ce livre, que les parents trouveront un plaisir plus grand encore à comprendre l'esprit de leurs enfants, à suivre leurs progrès en imaginant les étonnantes transformations qui se produisent dans leur cerveau et à prolonger le travail de l'école à la maison par des jeux pertinents.
       Un seul objectif doit nous guider : aider l'enfant à progresser pour qu'il devienne un lecteur autonome, qui lit autant pour apprendre que pour son plaisir",
        Stanislas Dehaene est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale et membre de l'Académie des sciences. Il est notamment l'auteur de:
       -La Bosse des maths  et des
       -Neurones de la lecture,
    qui ont été d'immenses succès. Avec Ghislaine Dehaene-Lambertz, Édouard Gentaz, Caroline Huron, Liliane Sprenger-Charolles. 
     

    votre commentaire
  • Jeux et jouets pour nos enfants ((Ch. VANNIER )

     

                                            éd. Tana      95 p.    13,80€      www.tana.fr 

                                            
        Vous en avez assez de vous ruer dans les magasins de jeux et de jouets pour trouver des cadeaux originaux et amusants pour vos enfants ? Alors ce livre est fait pour vous, pour le plus grand bonheur de vos petits qui mesureront enfin toute l'étendue de vos talents grâce à ces réalisations simples et créatives. Que des grands classiques tels que les doudous, la maison de poupée, le cheval à bascule, les marionnettes et autres... enfin revisités ! Et vos enfants ne pourront s'empêcher de dire à leurs copains : " C'est ma maman qui l'a fait ! " 
                                                                                                                                                                                                                                                                 Diplômée d'école d'art graphique, Charlotte Vannier, passionnée du " fait-maison ", nous fait partager dans cet ouvrage son savoir-faire et sa créativité pleine de charme et de fantaisie.
       Claire Curt, photographe, travaille régulièrement pour la presse et l'édition dans le domaine de la décoration, de l'art de vivre et de la mode. Elle poursuit en parallèle un travail de photographe-auteur. 


    votre commentaire
  • " La vérité de notre enfance est inscrite dans notre corps ; nous pouvons certes la réprimer mais non la changer en aucune façon. 

    Nous pouvons arriver à tromper notre intellect, à manipuler nos sentiments, à rendre confuses nos perceptions et à mystifier notre propre corps avec des  médicaments. Mais un jour où l’autre, il nous présente l'addition : car notre corps est incorruptible, il est comme un enfant qui n'a pas encore été abimé, qui n'accepte aucune échappatoire ni aucun compromis et qui ne cesse de nous tourmenter qu'à partir du moment où nous ne fuyons plus la vérité.

    Alice Miller dans 'L'enfant sous terreur'

    « ...Les enfants ne sont ni des vases à remplir, ni un feu à allumer : ils sont un foyer ardent à ne pas éteindre. »

    ~ André Stern


    votre commentaire
  •    www.momes-de-terre.com 

       Spécialiste du jouet écologique, Les Mômes de Terre vous propose une belle sélection de cadeaux éthiques et originaux pour les enfants de 0 à 10 ans. La priorité est donnée à la proximité géographique de nos fournisseurs : ils sont français ou européens, parfois indiens ou kenyans dans le cadre du commerce équitable mais aucun jouet du catalogue ne provient d'Asie. Les matériaux utilisés sont naturels tels que le bois pour nos jouets premier âge ou le coton pour nos doudous, ou encore recyclés tels que les cartons pour nos jeux de société. Enfin, parce que écolo ne veut pas dire cher, nos jouets bio vont de 5€ à 35€!

    Catégories
    1. Eveil (38)
    2. Jeux de société (32)
    3. Jeux de cartes (20)
    4. Mémo, loto et domino (9)
    5. Jeux nature (3)
    6. Jeux de construction (2)
    7. Jeux d'adresse (7)
    8. Doudou, poupée et marionnette (24)
    9. Plein air (7)
    10. Loisirs créatifs (11)
    11. Livres jeunesse (23)
    12. Trésors d'enfance (12)

    www.jeujouetethique.com

    8 bonnes raisons  de choisir Jeujouethique

    Depuis 2007, Jeujouéthique vous propose une large sélection de jeux et jouets éthiques pour les enfants. Sur Jeujouethique.com ou à la boutique de Quimper, découvrez le plus grand choix de jouets en bois exclusivement fabriqués en France et en Europe. Nous travaillons avec des artisans et des PME spécialisés dans les jeux et jouets en bois de qualité et engagés dans le développement durable. Ils nous fabriquent des jouets pour les jeunes enfants, des jeux d'éveil, des jeux de société, des jouets d'imitation, des jeux de plein air, … et bien plus encore !


    votre commentaire
  • Les dessous de l'or blanc 5K. SABATIER-MACCAGNO ...)

    2006      47 p.    11,50 €

        D’où viennent les vêtements que nous portons ?
           Qui les fabrique ?
              Dans quelles conditions ?
                 Que cachent les étiquettes ?

        Les Dessous de l’Or Blanc répond ainsi à toutes les questions que les jeunes ne se sont jamais posées en matière de consommation, et leur permet de poser un autre regard sur les marques et les produits de masse.

       Grâce à une enquête à suspense, menée depuis le Brésil et transcrite sous la forme d’un carnet de voyage, le lecteur découvre les dessous de l’industrie textile.
        Après un état des lieux accablant (travail des enfants, exploitation des personnes, destruction de l’environnement), c’est la face « propre » des vêtements qui est montrée, avec le commerce équitable et l’agriculture biologique.

        « Le propos est de montrer aux enfants qu’il existe des solutions et de les faire réfléchir à la société de consommation dont ils participent déjà.
        Voici un livre militant (imprimé en France sur papier recyclé), au ton très juste, sur un sujet non traité dans l’édition jeunesse.
        Il nous semble In-dis-pen-sa-ble ! »

       
    La Revue des livres pour enfants


    votre commentaire
  •  
                                                                 2015     120 p.    14 €
     
       Qu'il pleuve, qu'il fasse soleil ou qu'il vente, avec ce livre, plus de panne d'idées pour jouer avec vos enfants ! Au fil des saisons, vous y trouverez toujours quelque chose à réaliser ensemble : à l'automne : profiter des couleurs éclatantes ; en hiver : observer, nourrir les animaux, se protéger du froid ; au printemps : contempler, goûter le réveil de la vie en été : vivre dehors, ressentir l'espace. A partir de trésors récoltés dans la nature ou dans les parcs ou jardins de ville, petits et grands apprendront à réaliser décorations d'intérieur et d'extérieur, jeux nature de récup' ou à construire, produits cosmétiques ou de soins, recettes de cuisine, cadeaux à offrir... Une invitation vivifiante à expérimenter et à développer des temps de rencontre précieux avec les enfants, pour les convier à créer et prendre plaisir à le faire avec eux ! 
     

       Passionnée par la création, l'environnement, et le faire soi-même, Marie Lyne Mangilli Doucé n'imagine pas la vie sans faire pousser fleurs et légumes, glaner des plantes ou créer 1000 choses avec ses mains. Elle anime le blog http ://blog-jardinsauvage.blogspot.fr/.


    votre commentaire
  •                                                            2016      272 p.   19,90 € 

        Ce livre raconte l'aventure extraordinaire que j'ai vécue avec des centaines d'enfants à travers le monde francophone, de Paris à Montréal, en passant par Molenbeek, Abidjan, Pézenas, Genève, Mouans-Sartoux, la Corse et la Guadeloupe. Pourquoi, en effet, attendre la classe de terminale pour aborder le questionnement des thèmes existentiels : l'amour, le respect, le bonheur, le sens de la vie, les émotions, etc. ?
       Ces ateliers philosophiques montrent une étonnante capacité des enfants de 6 à 10 ans à penser.
      Au-delà des concepts, ils y apprennent les règles du débat d'idées et développent leur discernement et une réflexion personnelle. Parce que les enfants ont souvent du mal à se concentrer, je fais précéder les ateliers d'une courte méditation, ou pratique de l'attention, qui permet à chacun de retrouver sa réceptivité sensorielle et d'être présent dans l'instant.
      Cet ouvrage propose une méthode et des outils concrets, dont un CD de méditations guidées, pour tous ceux qui, parents, enseignants, amis, souhaitent accompagner les enfants dans cette pratique de l'attention et des ateliers philosophiques. Frédéric Lenoir 
     

       Philosophe, sociologue et historien des religions, Frédéric Lenoir est Docteur et Chercheur associé de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Il produit et anime sur France Culture une émission consacrée à la spiritualité : Les Racines du ciel. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à plus de cinq millions d'exemplaires, il écrit aussi pour le théâtre, le cinéma…


    votre commentaire
  •                                                             2016     448 p.    22   

    La révolution de l'éducation à l'école et pour les parents.

       L'enfant naît câblé pour apprendre et pour aimer. Chaque jour, les neurosciences nous révèlent son incroyable potentiel, sa capacité à se nourrir du monde pour former son intelligence. Pourtant, par manque d'information, nous imposons à l'enfant un système éducatif inadapté aux leviers naturels de son jeune cerveau, qui l'empêche d'apprendre qui freine l'apprentissage et n'encourage pas sa bienveillance innée. Plus de 40% d'entre eux sortent du primaire avec des lacunes qui les empêcheront de poursuivre une scolarité normale.
       Céline Alvarez a mené une expérience dans une maternelle en « zone d'éducation prioritaire » et « plan violence », à Gennevilliers. Elle a respecté les « lois naturelles de l'enfant » et les résultats ont été exceptionnels. A la fin de la deuxième année, tous les enfants de grande section et 90% de moyenne section, étaient lecteurs et affichaient d'excellentes compétences en arithmétique. Ils avaient par ailleurs développé de grandes qualités morales et sociales.
        Ce livre fondateur révèle une autre façon de voir l'enfant et de concevoir son éducation à la maison et à l'école. Céline Alvarez explique de manière limpide les grands principes scientifiques qui sous-tendent l'apprentissage et l'épanouissement. Elle partage son expérience, les activités qui peuvent aider les enfants à développer leur potentiel, ainsi que la posture appropriée de l'adulte.
      La révolution de l'éducation est possible.

        Plus d'un millier d'enseignants de maternelle s'inspirent déjà de Céline Alvarez et 1,7M d'internautes ont consulté son blog. Retrouvez les vidéos et les fiches pédagogiques des activités ainsi que l'actualité autour de ce livre sur le site www.celinealvarez.org


    votre commentaire
  •  Mon ESS à l’Ecole  (http://www.ressourcess.fr/monessalecole/)

     

    aaa
     
    mon ess a l'école c'est quoi-01
     

      Expérimenter en classe la création d’une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) par des élèves, qu’il s’agisse d’une association, d’une coopérative ou d’une mutuelle.

    • PROMOTION DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS)
    • DECOUVERTE DE LA DIVERSITE DU MONDE PROFESSIONNEL, ECONOMIQUE, SOCIAL
    • VALORISATION DE L’ESPRIT D’INITIATIVE ET DE L’ENGAGEMENT DES JEUNES
    • RENFORCEMENT D’UNE DYNAMIQUE D’ETABLISSEMENT
         « Mon ESS a l’Ecole  » consiste en la création, en classe, d’une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire par des collégiens en cycle 4 (de la cinquième a la troisième) et des lycéens, qu’ils soient en filière générale, technologique ou professionnelle.

       Cette expérimentation démarrera à la rentrée 2016 sur les 5 régions/académies pilotes : Bretagne, Limousin, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes, Créteil.

       La démarche de  « Mon ESS a l’Ecole  » a pour vocation de responsabiliser les jeunes en faisant d’eux des acteurs à part entière d’un projet entrepreneurial, collectif et d’utilité sociale. Au-delà des nombreuses compétences qu’ils développeront au travers de cette expérience, ils vont, par la pratique, s’approprier et donner sens aux valeurs d’égalité, de coopération et de solidarité que porte l’Economie Sociale et solidaire.

       Cette expérience permet également aux jeunes d’appréhender le monde économique et professionnel qui les entoure, en vue de leur orientation scolaire et professionnelle. Ainsi, « Mon ESS a l’Ecole » concourt à l’application des recommandations des parcours Avenir et parcours Citoyen.

    Qu’est ce que L’ESPER ? (http://lesper.fr/)

       L’ESPER, L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République, est une association rassemblant 46 organisations de l’Economie sociale et solidaire (associations, mutuelles, coopératives, syndicats) agissant dans le champ de l’Ecole et de la communauté éducative.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  
     Ces enfants qu'on sacrifie...
     
     
                                                                2014    192 p.    18 €
     
      « L’enfant peut bien supporter ça ». Telle est la devise de nombreux professionnels qui travaillent dans le domaine de la protection de l’enfance, trop souvent indifférents à la vulnérabilité de l’enfant, préoccupés essentiellement par ce qu’ils nomment les « droits des parents » ou parfois par des problèmes de pouvoir. Résultat : l’évolution fréquemment catastrophique des mineurs concernés vers une violence extrême, des troubles psychiatriques, une déficience intellectuelle.  

      L'auteur répond avec précision aux arguments fallacieux de ces professionnels. Il indique clairement quels devraient être les axes directeurs cohérents législatifs, éducatifs, et thérapeutiques permettant de mettre fin à ce qui est un des grands scandales de notre société.

      Au moment où vient d'être créée une Mission parlementaire d'information sur la famille et les droits des enfants, trois questions s'imposent : sommes-nous capables de regarder en face la gravité de nos dysfonctionnements judiciaires et de prendre en compte les connaissances actuelles ? Allons nous mettre fin à la stupéfiante impunité dont bénéficient actuellement certains professionnels ? Ou, par idéologie et par manque de courage, allons-nous sacrifier de nouvelles générations d'enfants ? Jamais le problème n'avait été posé avec autant de rigueur.

      Il analyse la manière dont a été construite la loi française réformant la protection de l’enfance votée en 2007. Les avancées contenues dans ce texte législatif apparaissent si fragiles qu’elles ne permettent pas de garantir un devenir cohérent aux enfants dont les parents présentent d’importantes difficultés éducatives.
      Notre pays n’a donc pas été capable de regarder en face la gravité de ses dysfonctionnements judiciaires et sociaux et de prendre en compte les connaissances admises dans d’autres pays. En conséquence, de plus en plus de jeunes évolueront vers des comportements violents. 

       Sommaire

      «L'enfant peut bien supporter ça». L'enfant méconnu. Les trois juges. Paroles fausses de juges des enfants. L'enfant de personne. Un outil incompris : les rencontres médiatisées. Face à un parent violent : une protection insuffisante. Conclusion. Annexes. Bibliographie.

       Maurice Berger est chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Étienne, ex-professeur associé de psychologie à l'Université Lyon 2 , et psychanalyste.


    votre commentaire
  • TDAH, hyperactivité et troubles du comportement : la solution est peut-être dans l’assiette

    Hyperactivité et nourriture

    « Ne tient pas en place », « turbulent », « gère mal ses émotions », « perturbe ses camarades » ou bien à l’opposé : « distrait », « timide », « dans la lune », « tête en l’air », « n’arrive pas à se concentrer », etc. Si vous retrouvez ces remarques dans son bulletin, cherchez dans son assiette, vous y trouverez des éléments de réponse. Une étude faite sur des enfants prouve que les additifs alimentaires nuisent à leur santé, et plus particulièrement sur leurs comportements. Preuve en images.

    Docteur Jekyll & Mister Hyde

    En 1941 sort aux écrans un film d’épouvante : Docteur Jeckyll et Mister Hide, une adaptation filmographique d’une courte nouvelle écrite soixante ans plus tôt par Robert Louis Stevenson. Aujourd’hui, on en rigolerait. Mais à l’époque, elle marqua de nombreuses âmes sensibles. Et ma mère en fît partie. Et pourtant elle l’a vu trente ans plus tard, soit dans les années soixante-dix.

    Ce film raconte l’histoire d’un médecin (Dr Jekyll) qui, à cause d’un breuvage de son invention, se transforme en monstre (Mister Hide) d’une sauvagerie incontrôlable qui arpente « tous les soirs les ruelles mal famées de Londres, heureux de satisfaire ses instincts violents »1.

    Quand je vois le comportement de certains enfants, je ne peux m’empêcher de penser à cette histoire.

    Lorsque j’ai commencé, par exemple, à exercer en cabinet, une mère est venue consulter pour le comportement particulièrement difficile de sa fille. Elle avait quatre ans, ne tenait pas en place, n’écoutait personne, brutalisait les objets, provoquait sa mère, rentrait dans des colères phénoménales, se roulait par terre en hurlant à la moindre contrariété, et rien, absolument rien, ne la calmait. Il y avait une telle tension intérieure, une telle agressivité, qu’il fut impossible de la mettre en maternelle. Le maîtresses abandonnèrent.

    On aurait dit qu’un sort avait été jeté, que la cigogne s’était trompée en livrant l’enfant à une mauvaise adresse tellement le contraste entre la mère – douce et calme – et l’enfant était choquant. Mais la mère, aujourd’hui, arrivait au bout de ses limites. Elle n’arrivait plus à gérer sa fille.

    Il me fut d’ailleurs impossible de l’ausculter. Je dus me battre pour qu’elle ne sorte pas de la pièce !

    Devant ma difficulté à la cadrer, je fis appelle à une collègue, chez qui nous nous étions tous donnés rendez-vous. Je pressentais que la séance allait être difficile.

    Cette dernière se plaça à la tête pendant que j’occupais la petite pour la faire rester sur la table d’auscultation. Elle se débâtit, hurla comme si on l’égorgeait, me frappa et tira sur ma chemise si fortement que j’ai cru qu’elle allait me la déchirer.

    Nous avions testé si la présence de la mère changeait quelque chose. Rien. Au final, devant notre échec, ma collègue reconduisit le rendez-vous, en demandant d’arrêter tout produit laitier.

    La mère, pour la première fois, nota un petit changement. Ma collègue avait trouvé la brèche, s’y engouffra et aida la mère à libérer sa fille.

    J’ai rarement rencontré des cas aussi extrêmes, mais c’était la première fois que je voyais combien un aliment pouvait rendre fou. Finalement, peut-être que ce dangereux breuvage inventé par Dr Jekyll existe vraiment ? D’ailleurs, on sait depuis longtemps que lait, gluten et sucre peuvent engendrer chez des individus sensibles de graves troubles neurologiques. Il est dit d’ailleurs dans le reportage sur le jeûne que les médecins russes virent des schizophrènes guérir après des restrictions alimentaires. Mais ceci ne veut pas dire que le jeûne guérit tous les schizophrènes !

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 2014   30 p.   5 €

         Au travers d'une réflexion guidée par sa propre expérience, l'auteur s'appuie sur les découvertes scientifiques les plus récentes pour annoncer avec ce manifeste l'avènement d une nouvelle attitude face à l'enfant, et pour inviter chacun d'entre nous à devenir semeur d'enthousiasme. « Pourquoi personne ne s'est-il demandé ce qu'il adviendrait d'un enfant qu'on laisserait toute sa vie dans son état d'enthousiasme natif ? » 
     

       Né en 1971, fils du chercheur et pédagogue Arno Stern, André Stern a grandi en dehors de toute scolarisation : il raconte son expérience lors de nombreuses interventions en conférences ou workshops et dans ses livres. Marié, père d'un petit garçon, André Stern est musicien, compositeur, luthier, conférencier, journaliste et auteur. Il est l'un des protagonistes d'« Alphabet », le nouveau film du cinéaste autrichien Erwin Wagenhofer (We feed the world et Let's make money) et initiateur des mouvements « écologie de l'éducation » et « écologie de l'enfance ».


    votre commentaire
  • Le désastre de l'école numérique ( BIHOUIX)

    2016    17 €

      

      Philippe Bihouix, trente-neuf ans, ancien élève de l'Ecole centrale Paris, a débuté chez Bouygues comme ingénieur travaux puis a exercé en tant qu'ingénieur conseil et directeur chez AT Kearney qu'il intègre en 2000 et quitte neuf ans plus tard. Il était jusqu'alors chargé des dossiers transversaux du pôle ferroviaire de SNCF Geodis.
     

     

    votre commentaire
  •                                                                2012    181 p.   22 €  

       L'une des significations du mot "éduquer" est "tirer hors de", c'est-à-dire soustraire à l'ombre la partie la plus généreuse et la plus ingénieuse des individus pour les accompagner vers leur épanouissement. Atteindre ce but par l'éducation et l'école semble le chemin le plus simple pour faire des adultes responsables, autonomes et libres, engagés dans des parcours de vie choisis plutôt que subis.
       En France et dans le monde entier, des initiatives éducatives novatrices naissent tous les jours. De plus en plus d'écoles publiques ou privées, à la maison, à la ferme, en communauté, autogérées, démocratiques, ouvertes, libertaires, osent aujourd'hui se détourner d'une conception de l'éducation imposée par les institutions. Partout, des gens s'organisent pour trouver des alternatives au système éducatif actuel : des enseignants qui aiment leur métier et qui, au sein de l'école publique, tentent des expériences épanouissantes; des parents qui se fédèrent pour créer des écoles dans leur village, des mères qui enseignent leurs savoir-faire traditionnels au sein de l'école de leurs enfants...
      Des jeunes aussi, qui inventent de nouvelles façons de s'éduquer par l'autoformation ou l'apprentissage par les pairs, comme à la Brockwood Park School en Angleterre ou à Last School à Auroville, en Inde, où ils décident librement d'étudier les matières qu'ils aiment, sans se préoccuper de notions d'évaluations, d'examens ou de niveau scolaire.
       Ainsi, naissent des mouvements et des courants nouveaux, basés sur des pédagogies alternatives. Si certaines d'entre elles - quoique mal connues - sont relativement familières, comme les pédagogies Steiner, Montessori ou encore Freinet, d'autres se développent et sont à découvrir, comme celle de l'éducation lente (la "Slow School" ou la pédagogie de l'escargot), de l'éducation démocratique inspirée par les idéaux libertaires (EUDEC, Aero, etc.), de l'école à la maison ou de l'instruction en famille...
      Ce livre, richement documenté, propose un tour d'horizon de toutes ces initiatives éducatives innovantes, en détaillant à la fois la spécificité et l'originalité de chacune d'elles. Conçu de manière pratique, il fournit aux parents, citoyens et enseignants des informations et références pour découvrir des écoles qui replacent l'enfant et son épanouissement au coeur du processus éducatif.

       Docteur en sciences de l'éducation, Antonella Verdiani a travaillé durant plus de dix huit ans à l'UNESCO, où elle était responsable des questions d'éducation. Actuellement consultante et formatrice, elle est la fondatrice du collectif "le printemps de l'éducation", constitué de représentants de la société civile en France et à l'étranger et qui a pour objectif l'organisation de rencontres entre les acteurs du changement en matière d'éducation.


    votre commentaire
  • L'école du colibri (Isabelle PELOUX, Anne AMY)

                                                                  2014    228 p.    22 € 

         En 2006, Isabelle Peloux, professeur des écoles, fonde une école différente, au coeur du centre agroécologique des Amanins, dans la Drôme. Elle y développe une pédagogie fondée sur la coopération entre les élèves ainsi qu'un enseignement spécifique d'éducation à la paix avec soi-même, avec les autres et avec l'environnement.

       Isabelle Peloux est professeur des écoles, formatrice à la relation entre l'enseignant et l'enseigné, accompagnatrice de groupes de parole de parents. Elle est la fondatrice de l'école élémentaire du Colibri, dans la Drôme, au coeur de la ferme agroécologique des Amanins.

      Anne Lamy est journaliste. Spécialiste en psychologie, éducation, société, elle est auteur et coauteur d'une quinzaine de livres, dont

      -L'état adolescent, avec Daniel Marcelli (Armand Colin), et

      -Grandir en temps de crise, avec Philippe Jeammet (Bayard).

      Elle est également auteur de documentaires jeunesse.


    votre commentaire
  •  Le jeu éducatif et coopératif Ecolandi

    ECO'LANDI

    Pour enfants et pour adultes

    " Un cadeau intelligent pour noël "

     

    Jeu éducatif et coopératif : créer son jardin potager

     

    Renseignement et commandes :  http://www.millevarietesanciennes.com/?page_id=7 

    Le Memory du Potager

    est un jeu éducatif et coopératif pour adultes et enfants dès 8 ans qui peut se jouer en famille, entre amis, ou dans votre établissement scolaire.

    Créer un potager !! en famille, entre amis, dans votre établissement scolaire ou au centre de loisir. Découvrez ECO'LANDI jeu éducatif et coopératif, qui propose les techniques et les savoirs-faire en jardinage écologique .

    Le but du jeu est de créer un projet de jardin potager sous forme d'un dessin, applicable grandeur nature dans votre jardin.

    Ce jeu, approuvé par des conseillés pédagogiques mobilise le désir d'apprendre. 

    Vous y apprendrez :

    • à identifier les insectes et les plantes auxiliaires,
    • à économiser les ressources naturelles, et
    • à comprendre l’intérêt de la biodiversité.

    Il stimule les capacités et les mécanismes d'apprentissages ( de 8 à 88 ans, de 1 à 15 participants), pour nous faire découvrir et comprendre l’intérêt de la biodiversité . 

     

      POUR COMMANDER le Jeu ECO’ LANDI              Prix du Jeu : 25 €

    Renvoyez le bon de commande accompagné de votre chèque à :

    Association Redécouverte de Notre Nature
    Ferme de Sainte Marthe         F-41200 Millançay

    Contact : Véronique Bonaventure

    e-mail   : ecolandi2012@gmail.com                Tél : 06 86 17 84 41


    votre commentaire
  • Une enfance plus simple pourrait protéger nos petits contre les troubles psychiques

    Commentaire. Une enfance simple protégerait des troubles psychiques de l’adulte.

    C’est l’inverse de la course à la performance, à l’accumulation.

    Savez-vous qu’il y a une nouvelle mode aux USA chez les riches de faire avoir du retard à l’école à leurs enfants ? Retard par rapport aux règles classiques de classe en fonction de l’âge.

    En laissant plus longtemps les enfants dans des plus petites classes, cela leur permet de jouer plus longtemps de façon plus inconsciente (des règles des grands) et de développer davantage leurs dons propres.

    Les dauphins passent une grande partie de la journée à jouer, ce qui développe leur intelligence.

    Cet article explique comment le monde actuel peut faire basculer nos enfants dans la pathologie.

    «Les enfants d’aujourd’hui sont exposés à des informations en flux continu, qu’ils sont incapables de gérer ou de rationaliser.

    Même si leur intégrité physique était assurée, ils évoluaient mentalement dans une sorte de zone de guerre, explique-t-il.» 

    «Payne définit ainsi les quatre grands piliers de l’excès : trop d’affaires, trop de choix, trop d’informations et trop de rapidité».

    D’un autre côté, il note que les sports et les activités organisés ralentissaient la créativité des enfants, alors que des activités laissées libres la stimulaient. 

    Au final, nos enfants ont besoin de quoi ? 

    De rester et de jouer comme des enfants.

    D’être libres et non dirigés.

    De ne pas avoir trop de stimulations.

    Simple, au fond ils savent mieux que nous ce dont ils ont besoin. Laissons-les le mettre en place.

    L’ARTICLE :

    Quand il était petit, mon père avait un pull-over pour tout l’hiver. Vous avez bien lu, un seul.

    S’il s’usait au niveau des coudes, ma grand-mère le reprisait. Si mon père le perdait, il revenait sur ses pas jusqu’à ce qu’il l’ait retrouvé. Il se souvient encore à quel point il en prenait soin.

    Il avait tout ce dont il avait besoin, mais pas grand-chose de plus. La seule règle à suivre était d’être rentré à l’heure pour le dîner. Il était rare que ma grand-mère sache exactement où se trouvaient ses enfants.

    Ils partaient bâtir des forteresses, fabriquaient des arcs et des flèches. Ils collectionnaient les bleus et les genoux écorchés, et ils passaient des moments extraordinaires, plongés dans le monde de l’enfance

    Depuis, le monde a beaucoup évolué. Nous avons gagné en raffinement, et nous sommes entrés dans une période inédite: au lieu de s’user à la tâche pour donner à leurs enfants ce dont ils ont besoin, les parents sont désormais incapables de ne pas les gâter. Ce faisant, nous créons sans le vouloir un environnement propice aux troubles psychiques.

     Quand j’ai lu le livre Simplicity Parenting de Kim John Payne, un passage m’a vraiment marquée. Le stress lié au « trop-plein », associé aux particularités de la personnalité de chacun, peut générer des troubles psychiques chez l’enfant. Un enfant un peu maniaque peut devenir obsessionnel; un rêveur, perdre ses facultés de concentration.

    M. Payne a mené une étude consistant à simplifier la vie d’enfants souffrant d’un trouble du déficit de l’attention. En seulement quatre mois, ces symptômes disparaissaient chez 68% des jeunes sujets. Les aptitudes scolaires et cognitives de ces enfants augmentaient aussi de 37%, ce que l’on ne constate pas avec les médicaments généralement prescrits comme la Ritaline.

    En tant que jeune mère, je trouve cela à la fois encourageant et terrifiant. C’est officiel: nous avons la possibilité et la responsabilité immenses d’offrir à nos enfants un environnement où ils pourront s’épanouir physiquement, affectivement et mentalement.

    Alors quelles sont nos erreurs, et comment y remédier?

    Le poids du trop-plein

    Au début de sa carrière, Kim John Payne a été bénévole dans des camps de réfugiés où les enfants souffraient de stress post-traumatique. Il les décrit comme « nerveux, prompts à sursauter et hypervigilants, se méfiant de tout ce qui est nouveau ou inhabituel. »

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Laissez-les grimper aux arbres (Louis ESPINASSOUS)

    2015   141 p.   9,60 €

    Elise Bancon-Dilet et Louis Espinassous nous invitent à cheminer à leurs côtés au coeur de la forêt landaise. Chemin faisant, Louis dévoile une expérience étonnante et des propositions éducatives originales, parfois mêmes provocatrices : "Arrêtez d'ennuyer les enfants avec le respect de la nature." Il est formel : "Pour que les enfants comprennent le monde et développent leur intelligence, faites-les grimper aux arbres et courir dans les bois." Plus encore, l'essentiel est le respect que chacun doit porter aux autres. L'égale dignité de chacun, tel est l'horizon éducatif de Louis Espinassous, ce qu'il appelle marcher vers une éducation en humanité.

    Biographie de l'auteur

    Avec son profil sec de montagnard pyrénéen et son béret vissé sur la tête, Louis Espinassous passe facilement pour un natif de la vallée d'Ossau où il a enfoui ses racines. Pourtant, comme le reste de ses engagements, son installation en montagne est le fruit d'une rencontre, d'une courte échelle comme il aime à le dire, lui qui, né en 1951 à Limoges, a grandi entre la Corrèze, la forêt de Rambouillet, la Bretagne et le Poitou. Louis Espinassous vit plusieurs vies en une vie.

      Louis est passeur. A dix-huit ans, après des études de sciences naturelles et de géologie à Poitiers, il s'invente un métier : "éducateur nature", métier qu'il exerce pour le ministère de la Jeunesse et des Sports au sein du Parc national des Pyrénées en vallée d'Ossau de 1978 à 2000, qu'il continuera encore et toujours à exercer comme travailleur indépendant. En 1988, il crée avec son complice Jacques Lachambre l'association Education Environnement 64 basée à Buzy, dans le Béarn. Depuis quarante ans, grâce à eux, enfants et adultes vivent la nature, la sentent et s'y confrontent pour mieux la connaître et l'aimer. Louis Espinassous a formé des générations d'animateurs avec une approche exigeante de l'éducation, basée sur le respect de l'autre et la joie de vivre.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J'agis pour m aplanète (Frédéric DENHEZ )

    2015    47 p.   8,95 €  (dès 8 ans)

       Aux vues de la 21e Conférence sur les changements climatiques qui aura lieu en décembre 2015 en France, Bordas propose un cahier d'activités pour aider vos enfants à comprendre les changements climatiques et leurs conséquences : pollution, problèmes d'eau....
      Si les enfants entendent ces notions dans les médias, à l'école, il n'est pas sûr qu'ils les comprennent toujours. Afin de les y aider, des activités (quiz, grille de mots croisés) et expériences à réaliser soi-même, sont proposées tout au long du cahier.   La planète se réchauffe ? Pourquoi ? Comment ? Sais-tu ce que signifie "effet de serre " ? Et pourquoi la banquise fond-elle ? Cet ouvrage répond à toutes tes questions, te propose plus de 30 jeux et expériences pour mieux comprendre les changements climatiques, ainsi que des conseils à mettre en oeuvre au quotidien. Car pour sauver la Terre, toi aussi, tu peux AGIR dès maintenant !

       Frédéric Denhez, est titulaire d'un DESS d'Ingénierie de l'environnement. Il est à la fois journaliste, conférencier, auteur et directeur d'ouvrages scientifiques. Il collabore à Libération, à France 3 dans l'émission "Ce soir ou jamais", à France Inter dans "CO2 mon Amour" et aux magazines Ca m'intéresse, National Geographic France et Géo. Frédéric Denhez est également concepteur-rédacteur muséographe pour la Cité des matières de Lillebonne et le Musée-Parc.


    votre commentaire
  • Pr. Gerald Hüther 

    L’enthousiasme  est le véritable moteur de l’apprentissageCommentaire. L’enfant nait bon et généreux, le système familial peut vite (avant un an) l’entrainer à imiter celui qui réussit en abusant des autres.

    Son système est totipotent et adaptable.

    C’est l’enthousiasme qui est le véritable moteur de l’apprentissage et du développement cérébral. Tout ce qui est imposé comme « les conseils avisés » nuit au développement cérébral.

    L’enthousiasme est l’engrais du développement. Il déverse sur notre cerveau des protéines du développement.

    Il est la base de l’apprentissage 50 – 100 fois par jour. Imaginez les dégâts que peut faire l’enthousiasme brisé d’un enfant ? Autant dire qu’il y a là quelque chose de la lourdeur de la mort.

    L’ARTICLE :

    « Entre vingt et cinquante fois par jour, le petit enfant vit un état de grand enthousiasme. A chacun de ces moments, les centres neuro-émotionnels s’activent. Les cellules nerveuses qui y sont logées possèdent de longs appendices s’étirant à travers toutes les zones du cerveau. Aux extrémités finales de ces appendices se déverse alors un cocktail de neurotransmetteurs. Ces composés chimiques conduisent les cellules nerveuses nouvellement connectées à produire certaines protéines. Ces protéines, bien déterminées, permettent la croissance de nouveaux appendices, la création de nouveaux contacts neuronaux ainsi que l’établissement et le renfort des connexions fraîchement activées au moment où nous résolvons un problème particulier ou relevons un nouveau défi.

    Chaque petite tempête d’enthousiasme met en œuvre une sorte d’autodoping cérébral. Ainsi sont produites les substances nécessaires à tous les processus de croissance et de réaménagement des réseaux neuronaux. C’est ce qui explique pourquoi nous progressons si rapidement dans ce que nous faisons avec enthousiasme. Car c’est aussi simple que cela : le cerveau se développe précisément là où il est utilisé avec enthousiasme. »

    Professeur Gerald Hüther, Göttigen, Allemagne

    Neurobiologiste allemand de premier plan, le Pr. Gerald Hüther dirige le département de recherche fondamentale de neurobiologie du Centre Hospitalier Universitaire psychiatrique de l’université de Göttingen et le centre de recherche préventive de neurobiologie de l’université de Göttingen et Mannheim/Heidelberg. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le sujet.

    http://www.ecologiedelenfance.com/inspiration/portraits/pr-gerald-h%C3%BCther/

    Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 105


    votre commentaire
  • Comment aider un enfant à extérioriser ses émotions ? Comment aider un enfant à exprimer de manière constructive sa difficulté à accepter une règle ? Comment le faire participer aux tâches ? Des réponses !

      http://www.femininbio.com/sante-bien-etre

       En tant que parent, on est parfois débordé, désorienté, esseulé. Comment résoudre un conflit dans la famille ? Il y a essentiellement quatre points à pratiquer :

    Education bienveillante  -Connaître les différentes étapes de développement de l’enfant. A ces étapes, correspondent différents besoins qu’il faut apprendre à distinguer et à identifier.

       -Répondre aux besoins de chaque personne dans la famille, c’est-à-dire en faisant attention à répondre autant aux besoins des enfants qu’aux besoins des parents (de femme, d’homme), pour éviter la crise de nerf. Avec l’évolution de l’enfant, il apprendra à patienter dans la satisfaction de ses besoins ; c’est ce qu’on appelle la frustration ! Elle est tellement inhérente à la vie, qu’il est nécessaire d’apprendre à la gérer, progressivement, depuis le plus jeune âge.

       -Mettre des limites claires. Il est en particulier nécessaire de définir avec votre conjoint l’organisation et les principes de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas. Tout en laissant de la place à de l’imprévu et de la fantaisie, à la créativité.

      -Utiliser des outils pratiques, comme le bâton de parole ou le coussin à colère.

    Aider mon enfant à exprimer ses émotions 
    Depuis ces dernières années, la connaissance des émotions et l’importance qu’elles ont dans notre vie au quotidien a fait des progrès extraordinaire, notamment au travers des neurosciences. Une émotion, c’est un message qui vous informe si vous vous trouvez dans une situation agréable ou désagréable, voire s’il y a un danger. Apprendre à les connaître, à les nommer et à les gérer est fondamental.

    Quand l’enfant ne s’exprime pas encore, c’est à nous, parents, de nommer les émotions en les décrivant par rapport à ce qu’il entend, voit ou ressent. « Je te sens excité, je te sens de bonne humeur, je te vois en colère, j’entends que tu es fâché, je te vois triste ». Il est important d’utiliser « je », le présent… et surtout de ne pas juger, mais de décrire. Progressivement, l’enfant va apprendre à les reconnaître par lui-même. Quand l’enfant commence à bien parler, les émotions deviennent un sujet d’échange courant. On lui demande « que ressens-tu ? ». Le dessin est aussi un excellent moyen d’échange au sujet des émotions dans toutes les situations où la parole est difficilement accessible, temporairement ou sur une plus longue durée.

    Aider mon enfant à exprimer de manière constructive sa difficulté à accepter une règle

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Accompagner les enfants « actuels » (1h35mn)  Un documentaire de Damien Geffroy 1h.35 mn

      Contact : 01 43 54 94 66 ou contact@mariefrancoiseneveu.fr

    Commande :

    • Accompagner les enfants "actuels"  : 22€ + 3€50 de frais de port, soit 25€50
    • Accompagner les enfants "actuels" + Les enfants "actuels" : 48€ port compris

    Adressez votre commande et votre règlement en précisant très clairement le DVD choisi à :


    Marie-Françoise Neveu
    46 rue Saint André des Arts
    75006 Paris

       Depuis quelques décennies de plus en plus d'enfants mettent en échec autant les parents que les systèmes éducatifs et pédagogiques. Marie-Françoise Neveu, psychologue clinicienne et psychothérapeute, nous parle de leurs nouveaux modes de fonctionnement.
    Qui sont ces enfants qui dérangent parfois nos habitudes ? Comment les accueillir dans leurs spécificités ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Marie-Françoise Neveu nous offre 40 ans d’expériences pour accompagner ces enfants « actuels » dans leur développement.
    Intervenantes : Marie-Françoise Neveu & Alice Jacquet-Lagrèze
    Chapitres
    1- Les enfants « graines » et les enfants « boutures »
    2- L’importance des conditions de la naissance
    3- Les fondations du développement psychique de l’enfant
    4- Vivre la naissance à la maison
    5- L’allaitement, un lien d’union essentiel
    6- Comment aider l’enfant à trouver sa sécurité et son autonomie ?
    7- Ramener l’enfant vers « la vraie nature »
    8- Des clés pour gérer les frustrations et les colères de l’enfant
    9- L’apprentissage des langues
    10- Dyslexie, dysgraphie, dyscalculie, un défi spatio-temporel
    11- Les bases du cursus scolaire : re-donner du sens !
    12- Faut-il encore punir nos enfants ?
    13- L’usage du « Bâton de parole » en famille
    14- Ces enfants qui cherchent à exister dans leur corps
    15- Accompagner l’intelligence intuitive chez les adolescents
    16- Inviter les adolescents à choisir entre le virtuel et le vivant
    17- Comment ces futurs adultes pourront-ils aider les entreprises ?
    18- Ces nouvelles valeurs qui demandent à s’incarner
    Bonus du DVD (16mn)
    - Quand l’autorité parentale est mise à mal

    - Ces enfants aux besoins intenses
    - Faire face à la précocité
    Sous-titrage français sourd et malentendant - Sous-titrage anglais


    votre commentaire
  •    Du 30 mai au 5 juin, c’est la semaine du développement durable. Voici quelques projets à organiser facilement au sein de ton collège.

    Article publié dans le

    N° 67 - mai 2015

    30 milliards d’amis ?

        Mets en place un « vélobus ». Sonde tes camarades pour savoir qui vient en voiture le matin. Ceux qui habitent à moins de cinq kilomètres du collège pourraient faire le trajet à bicyclette si tu organisais un « vélobus ». Etablis un circuit et calcule des horaires de passage à des arrêts définis à l’avance. Vous n’aurez plus qu’à vous donner rendez-vous pour vous déplacer sans polluer !
    - Plus d’infos ici: http://www.buscyclistes.org/

         Recycle tes vieux appareils. Chez toi aussi, il y a un tiroir rempli de vieux téléphones et de chargeurs ? Propose à un prof de prendre contact avec une association comme Les Ateliers du bocage, qui récupère, répare et recycle les mobiles. De ton côté, fabrique des affiches pour informer tes camarades. Près de Dijon (Côte-d’Or), des lycéens ont rassemblé 1 600 portables en janvier. Pas mal, non ?
    - Plus d’infos ici :http://www.ateliers-du-bocage.fr/

    Fleuris ta ville. Voilà une idée qui plaira à ton prof d’arts plastiques : organiser un atelier de fabrication de bombes à graines. Il suffit de façonner des boulettes avec de la terre et de l’argile et d’y enfoncer quelques semences. Une fois sèches, les boulettes peuvent être transportées et déposées un peu partout (ou presque) pour refleurir la ville.
    - Plus d’infos ici : http://guerilla-gardening-france.fr/wordpress/

    Donne tes affaires. Une foire gratuite, c’est le top pour donner une seconde vie aux objets que tu n’utilises plus. Demande la permission d’installer des bâches dans la cour du collège et propose aux élèves d’y déposer les choses dont ils veulent se séparer. Tout le monde pourra se servir gratuitement ! —

    ------

    1 milliard de repas sont servis chaque année dans les restaurants scolaires français.

    167 grammes de déchets sont générés chaque jour, en moyenne, par un collégien.

    Ce poids comprend : 2/3 de gaspillage alimentaire et 1/3 d’épluchures.

    Dans un établissement qui sert 500 repas par jour, la mise en place de composteurs pour valoriser les déchets organiques ne coûte pas plus de 400 euros.

       Par Claire Le Nestour


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique